Fibrome de l'utérus : Examen médical

1

Examen médical 

  • L'échographie est une technique basée sur l'utilisation des ultrasons, qui permet de visualiser certains organes internes, ele est utilisée en particulier avant et pendant l'accouchement, pour permettre de surveiller le foetus.
  • L'échographie externe la plus utilisée, est aussi appelée échographie conventionnelle, elle consiste à placer sur le bas-ventre une sonde permettant d'observer l'utérus et les ovaires, et d'y déceler une éventuelle pathologie.
  • L'échographie endovaginale est moins utilisée, elle consiste à introduire une sonde dans le vagin pour mieux visualiser les organes de la cavité abdominale.

Consultation médecin 

L'examen physique révèle :

  • Une augmentation du volume de l'utérus qui est dur, fibreux, plus ou moins irrégulier.
  • La taille et la localisation du fibrome sont précisées par l'hystérographie (radiographie de l'utérus après injection d'un produit opaque), et par l'échographie.
  • Le toucher vaginal doit permettre de dépister une anomalie de position, ou une augmentation de taille de l'utérus (la présence d'une masse sur l'utérus sera facilement détectable par la main de l'examinateur). Il va aussi permettre de vérifier s'il n'existe pas un kyste de l'ovaire, une augmentation de volume, ou une anomalie de consistance du col de l'utérus, qui est parfois modifié en cas de cancer. Le généraliste et le gynécologue, pratiquent le toucher vaginal avec l'index et le médius qui sont recouverts d'un gant généralement enduit d'un liquide lubrifiant. Il ne consiste pas simplement à introduire ces deux doigts dans le vagin, mais il associe à l'aide de l'autre main, la palpation de l'abdomen (par-dessus en quelque sorte). Bien entendu, le toucher vaginal n'est pas suffisant pour affirmer un diagnostic.

Technique médicale 

Le terme myomectomie désigne l'ablation d'un, ou de plusieurs myomes que l'on appelle improprement fibromes utérins. Elle ne se pratique que quand les fibromes sont sources de symptômes tels que :

  • Des douleurs du bassin.
  • Des troubles urinaires.
  • D'augmentation du volume de l'abdomen.
  • Des troubles digestifs ou une stérilité.

Une myomectomie permet de préserver les organes génitaux dans leur totalité, ceci afin d'autoriser une éventuelle future grossesse. Elle s'effectue selon trois techniques :

  • La myomectomie par hystéroscopie, est utilisée pour traiter les fibromes qui sont accessibles par la cavité utérine (fibromes intracavitaires ou sous-muqueux). Cette intervention chirurgicale, se pratique par voie vaginale, et sous le contrôle direct d'un hystéroscope, c'est-à-dire d'un appareil permettant de visualiser l'intérieur de l'utérus. Le but de la myomectomie par hystéroscopie, est de raboter les fibromes en utilisant un résecteur électrique. La patiente est mise sous anesthésie générale, ou loco-régionale, c'est-à-dire une anesthésie péridurale, ou une rachi-anesthésie par exemple. Dans ce cas l'hospitalisation ne dure que 24 heures.
  • La myomectomie par voie abdominale, se fait après avoir incisé la paroi abdominale sous anesthésie générale, ou péridurale. La myomectomie par voie abdominale, s'adresse aux femmes présentant un fibrome interstitiel, c'est-à-dire localisé à la paroi de l'utérus, ou encore un fibrome sous-muqueux, c'est-à-dire faisant saillie à l'intérieur de la cavité abdominale.
  • ​La myomectomie par coelioscopie, se pratique chez les femmes présentant des fibromes interstitiels ou sous-séreux ayant une taille modérée. Cette intervention se pratique sous anesthésie générale, et l'hospitalisation ne dépasse pas une journée.

Aucun commentaire pour "Fibrome de l'utérus"

Commentez l'article "Fibrome de l'utérus"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.