Féminisation : Symptômes

1

Physiopathologie 

Il s'agit là de la conséquence majeure de l'émasculation.

Elle s'observe également (en dehors de la castration) en présence d'une insuffisance testiculaire, d'un chorioépithéliome (tumeur cancéreuse féminisante) du testicule et de lésions des glandes surrénaliennes : le corticosurrénalome. Enfin la féminisation fait suite à un traitement oestrogènique (par cestrogènes).

Le corticosurrénalome appelé également tumeur de la corticosurrénale est une tumeur bénigne ou maligne apparaissant essentiellement chez la femme aboutissant à une obésité et entraînant d'autres symptômes (un excès de poils, des vergetures ayant la particularité d'être particulièrement colorées et larges et une tendance à la masculinisation proche du pseudohermaphrodisme).

Aucun commentaire pour "Féminisation"

Commentez l'article "Féminisation"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.