Eupareunie : Symptômes

1

Physiologie 

Le vagin est un organe féminin musculo-membraneux. Il se présente sous la forme d'un conduit (en latin vagina signifie gaine, fourreau) s'étendant de la vulve (orifice sexuel féminin) jusqu'à l'utérus (receptacle de l'ovule, fécondé ou pas) et plus précisément l'entrée du col de l'utérus (orifice permettant de pénétrer l'intérieur de l'utérus lui-même).

La longueur totale de l'utérus se situe entre 8 et 12 cm. Le sommet du vagin entoure le col de l'utérus d'un manchon : le cul-de-sac vaginal. Son extrémité inférieure se termine chez la femme vierge par une membrane : l'hymen. Celui-ci se déchire lors du premier rapport sexuel puis, après le premier accouchement, est remplacé par les caroncules myrtiformes. Les caroncules myrtiformes (terme issu du latin caruncula, diminutif de caro : petits morceaux de chair) sont des excroissances de chair.

L'intérieur de la paroi vaginale est recouvert par des replis longitudinaux et transversaux très sensibles aux rapports sexuels, dont le rôle est également de permettre le passage du fœtus pendant l'accouchement. A ce niveau, la glaire cervicale sécrétée par les cellules du vagin permet une constante humidité. Cette glaire présente une consistance fileuse et une coloration blanchâtre. Au niveau du col de l'utérus, la glaire cervicale joue un rôle important pour la pénétration des spermatozoïdes vers l'utérus.

Physiopathologie 

La dyspareunie est une douleur chez la femme au moment du coït (rapports sexuels) sans qu'il existe une contracture de la vulve. Cette douleur peut être persistante, permanente ou intermittente.

Aucun commentaire pour "Eupareunie"

Commentez l'article "Eupareunie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.