Éternuement : Symptômes

1

Physiologie 

À la suite d'un effort convulsif se produit une expulsion de l'air par les poumons grâce à l'intervention des muscles qui permettent l'expiration. Le plus souvent celle-ci fait suite à une irritation des muqueuses nasales (couche de cellules recouvrant l'intérieur du nez).L'éternuement fait partie de l'un des mécanismes qui permettent à la respiration d'être modifiée en dehors des échanges gazeux normaux. C'est l'exemple également de la toux ou du rire qui ne sont pas à proprement parlé des mouvements respiratoires. L'éternuement libère les conduits aériens des débris de cellules mortes ou du mucus (sorte de glaire contenant des corps étrangers comme la poussière entre autres). L'ensemble de ces mouvements respiratoires sont issus d'une activité réflexe (automatique), mais peuvent être reproduits volontairement.

Autres articles sur le sujet "Éternuement"

Aucun commentaire pour "Éternuement"

Commentez l'article "Éternuement"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.