Escarre : Symptômes

1

Symptômes 

Le premier signe de l'escarre est une zone érythémateuse (coloration rose-rouge plus ou moins foncée) précédant une douleur.

Relativement rapidement, la peau prend une couleur noire, durcit, adopte la consistance du carton, devient insensible quand on la touche puis tombe progressivement.

Cette peau morte (nécrosée) laisse la place à un ulcère découvrant du même coup les tissus sous-jacents (tendons, muscles et quelquefois os dans les cas les plus graves).

Physiopathologie 

Le processus de survenue de l'escarre est quelquefois très rapide et ne nécessite que quelques heures d'immobilisation, surtout si la personne ne possède plus sa mobilité naturelle. C'est généralement ce qui arrive en cas de paralysie ou de coma, surtout quand le malade présente un état général dégradé secondaire à un apport en protéines insuffisant, ou à une dénutrition parfois aggravée par la déshydratation (insuffisance d'apport en eau).

Les escarres sont également susceptibles d'apparaître chez les individus qui se déplacent normalement, et qui ne présentent pas de troubles particuliers : c'est le cas par exemple d'un individu muni d'un plâtre d'immobilisation ou d'une toute autre immobilisation du même type.

Une compression prolongée s'exerçant sur une région (et particulièrement sur un relief) (talon, sacrum, coude, omoplate, partie arrière du crâne),  risque d'entraîner plus ou moins rapidement une escarre surtout si le patient n'est pas dans de bonnes conditions d'alitement.

Aucun commentaire pour "Escarre"

Commentez l'article "Escarre"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.