Électrodissection : Examen médical

1

Technique médicale 

Les domaines d'utilisation de l'électrochirurgie sont la dermatologie (maladie de la peau) et la gastroentérologie (maladie du tube digestif).

En ce qui concerne la dermatologie, l'électrochirurgie permet de traiter des tumeurs peu volumineuses mais aussi des angiomes, la couperose, les verrues, le tricho-épithéliome etc. Certains dermatologues l'utilisent pour traiter les maladies inhérentes aux poils et aux cheveux.
L'intervention consiste à découper la peau autour de la lésion et en dessous. Le dermatologue doit prendre la précaution de ne pas brûler les tissus sous-cutanés. Pour cela il soulève, à l'aide d'une pince, la lésion qui a été découpée. Le prélèvement ainsi obtenu est examiné au microscope.

Ensuite, le médecin procède à la suture de la plaie résultant de l'électrochirurgie, en utilisant des fils adaptés. La différence avec l'électrocoagulation est la suivante : la lésion est directement détruite au cours de l'intervention.

Dans un autre domaine, la gastro-entérologie, l'électrochirurgie autorise le traitement de certaines tumeurs. Il s'agit essentiellement des polypes (estomac, rectum, duodénum, côlon etc.).
À l'instar de ce qui se déroule en dermatologie, le polype est retiré puis examiné au microscope afin de détecter d'éventuels cellules cancéreuses. L'électrochirurgie, toujours dans le domaine de la gastro-entérologie, peut également être pratiquée par voie endoscopique. Ceci nécessite au préalable l'introduction d'un système optique (par l'anus ou la bouche) permettant de visualiser les lésions. Cet appareil optique est accompagné d'instruments autorisant l'électrocoagulation.

Aucun commentaire pour "Électrodissection"

Commentez l'article "Électrodissection"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.