Ehrlichiose (définition, symptôme, traitement, prévention) : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes d'une ehrlichiose sont :

  • Dans environ 70 % des cas, l'infection est asymptomatique, c'est-à-dire que le patient ne présente aucun symptôme.
  • L'interrogatoire met tout d'abord en évidence une piqûre de tique survenant généralement en période estivale.
  • Après une bonne semaine voire un peu plus on constate :
    • Une hyperthermie (élévation de la température).
    • Des maux de tête.
    • Des troubles digestifs à type de nausées, de vomissements, ainsi qu'une diarrhée.

Physiopathologie 

L'ehrlichia est une bactérie de petite taille, gram-négatif, proche des rickettsies, strictement intracellulaire c'est-à-dire vivant seulement à l'intérieur des cellules sanguines. Plus précisément Ehrlichia appartient à la famille des rickettsiaceae. Ce germe est également responsable, en dehors de la maladie de Lyme, de la babésiose. Les rickettsies sont des micro-organismes proches à la fois des bactéries et des virus, et possédant une très petite taille de l'ordre du µ.

L'ehrlichia affecte essentiellement les mammifères, est susceptible d'être transmis à l'homme par les tiques, appelés également ixodes sont des acariens (appartenant à l'ordre de petits arachnides, à 8 pattes : tiques, aoûtats) ayant la capacité de sucer le sang.

Autres articles sur le sujet "Ehrlichiose (définition, symptôme, traitement, prévention)"

Aucun commentaire pour "Ehrlichiose (définition, symptôme, traitement, prévention)"

Commentez l'article "Ehrlichiose (définition, symptôme, traitement, prévention)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.