Dépression saisonnière : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes de la dépression saisonnière sont :

  • Asthénie : mal être et grande fatigue, s'accompagnant d'une baisse d'énergie, d'une perte d'intérêt.
  • Quelquefois, le malade se plaint de troubles de concentration avec irritabilité.
  • Les insomnies ne sont pas fréquentes, les malades ont tendance à se plaindre au contraire d'un besoin accru de sommeil
  • Il n'existe pas de trouble de l'appétit, mais au contraire un besoin d'absorber des sucreries en quantité supérieure à la normale.

Physiopathologie 

Les travaux en cours permettent d'avancer plusieurs étiologies (origines) à cette pathologie qui serait liée au système sérotoninergique. On a également mis en cause un trouble de la sécrétion de la mélatonine, qui est une hormone sécrétée par l'hypophyse (appelée également glande pinéale), et qui interviendrait dans la régulation de l'humeur.

On a remarqué que cette sécrétion, qui dépend des rythmes circadiens (sur 24 h), diminuait chez certains sujets déprimés pendant la nuit. L'exposition à la lumière corrige ce phénomène de variation. La sérotonine, quant à elle, est un neuromédiateur, appelé également neurotransmetteur (substance transmettant l’influx nerveux entre les neurones, ou entre un neurone et un muscle), qui a une constitution chimique de type aminé. Cela signifie que cette substance est dérivée d’un acide aminé (élément de base constitutif des protéines), le tryptophane (acide aminé essentiel fourni par l’alimentation et participant à la constitution des protéines de l’organisme).

Cette neuro-hormone est synthétisée (fabriquée) par les cellules de l’intestin, mais on la retrouve dans la plupart des tissus de l’organisme. Elle intervient comme médiateur chimique, essentiellement dans les phénomènes dits d’hypersensibilité immédiate (fabrication d’anticorps après la pénétration d’un corps étranger – antigène - dans l'organisme). On retrouve la sérotonine plus spécifiquement dans les cellules de l’intestin, du rein, et du foie. Ce neuromédiateur est également présent dans les mastocytes (variété de globules blancs en relation directe avec les mécanismes d’allergie et de défense de l’organisme), et les plaquettes sanguines participant à l’hémostase (premier épisode de l’arrêt spontané d’une hémorragie).

La sérotonine participe à de nombreux mécanismes et interviendrait même dans certaines maladies mentales. Elle serait également à l’origine de migraines, du syndrome de Raynaud (perturbation de la circulation sanguine aux extrémités des membres), et du processus inflammatoire.
Elle semble d’autre part agir sur les processus nerveux et vasculaires et sur la contraction des muscles lisses (muscles de la plupart des viscères et des artères possédant des contractions automatiques, à la différence des muscles striés du squelette permettant les mouvements volontaires).

La sérotonine est transportée par les plaquettes sanguines, puis stockée dans la plupart des tissus où elle transmet des informations du système nerveux central (cerveau et moelle épinière). On la retrouve également dans l’hypophyse où elle permet la stimulation de la sécrétion d’hormones comme la thyréostimuline à l’origine de la sécrétion par la glande thyroïde de la prolactine (favorisant la sécrétion lactée) et de la somathormone (permettant notamment la sécrétion d’hormone de croissance).

La sérotonine est susceptible d’entraîner des bouffées de chaleur, ce qui constitue d’ailleurs un des symptômes apparaissant chez un malade atteint de carcinoïde intestinal (le dosage de la sérotonine permet d’en faire le diagnostic).
Des expériences ont mis en évidence la relation qui existe entre la quantité de sérotonine dans le sang et l’apparition de migraine. Il a donc été conçu des médicaments antimigraineux comme le méthysergide ou le sumatriptan qui sont des antisérotoninergiques.

Enfin, la sérotonine est une substance libérée par les tumeurs carcinoïdes du tube digestif. Les tumeurs carcinoïdes sont des tumeurs devenant progressivement malignes, généralement de petits volumes, et se développant essentiellement dans les muqueuses intestinales (duodénum : segment de l’intestin grêle), mais également dans la muqueuse bronchique (muqueuse des poumons). La fréquence de ces tumeurs est d’environ 1 % des tumeurs digestives et 0,2 % de l’ensemble des tumeurs. Leur apparition se fait aux alentours de 50 à 60 ans dans les deux sexes.

5 commentaires pour "Dépression saisonnière"

Portrait de julie bertille
J'aime 0

Nous sommes nombreux à souffrir de dépression saisonnière, j'ai préparé un guide réunissant tous mes conseils pour y échapper cette année : http://sortir-de-la-depression.com/comment-sortir-de-la-depression-saisonniere/

Portrait de sabrine234
J'aime 0

La dépression touche vraiment beaucoup de personnes, moi je souffre depuis longtemps de la dépression saisonnière et c'est toujours difficile de m'en sortir. D'habitude, elle se manifeste par une anxiété profonde, stress, pessimisme, négativité, envie de rien. Alors, je prends des pilules antidepressives, zimovane (zoplicane) et j'ai noté de bons changements, je me sens vraiment mieux, moins d'anxiété, moins du stress, plus calme et même de bon humeur. j'ai commandé zimovane sur une pharmacie en ligne, c'est le site http://reductil-shop.com, colis reçu après 4 jours, je suis satisfaite de leurs services.

Portrait de charlotte1
J'aime 0

J'achète des médicaments sur une seule pharmacie en ligne. Si ça vous intéresse je vous donne le lien : www.viagra-cialis-pharmacy.com
Comme j'ai soufert de la dépression saisonnière je prends du Citalopram 10 mg. Chez moi cette période commence à la fin du mois d'octobre, et disparaît progressivement avec l'arrivée du printemps. L'humeur change très souvent.
Mais en prenant du Citalopram je me sens beaucoup mieux, j'ai plu d'énergie, je regarde le monde avec d'autres yeux.

Portrait de alisse56
J'aime 0

Bonjour à tous,
J'ai 37 ans et je suis anxieuse depuis adolescence. Après le dèces de mon frère je suis tombée en dépression. Mon psy ma conseillé prendre du Celexa (Citalopram) 20 mg ( voir la posologie sur www.pharmacy-weightloss.net)
Je peux dire malgré mes énormes rétiscences de départ que ce médicament m'a sauvé ma qualité de vie : aujourd'hui j'ai plus d'énergie même ma libido est revenue, j'ai plus de confiance. Je me prends depuis 3 mois et je reste toujours contente!

Portrait de Valerij Zubov
J'aime 0

Bonjour à tous,
La dépression est une maladie qui se soigne à l’aide de traitements reconnus. Ceux-ci permettent aux personnes atteintes de reprendre le contrôle sur leur vie et leurs activités quotidiennes. Plus la personne atteinte consulte tôt, meilleures sont ses chances de rétablissement.Alors, je prends des pilules antidepressives, zimovane (zoplicane) et j'ai noté de bons changements, je me sens vraiment mieux, moins d'anxiété, moins du stress, plus calme et même de bon humeur. j'ai commandé zimovane sur une pharmacie en ligne, c'est le site http://realcheapgenericeddrug.druggstorre.biz

Commentez l'article "Dépression saisonnière"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.