Dépendance alcoolique (mécanisme et traitement) : Traitement

Traitement 

2 médicaments (l'acamprosate et la naltrexone) sont actuellement disponibles en France. Ils permettent le maintien de l'abstinence. Leur action est sans doute liée à un phénomène d'inappétence (manque de désir, dégoût) de l'alcool.Malheureusement, ces produits ne constituent pas une panacée. En effet, ils ne donnent pas de bons résultats chez toutes les personnes intoxiquées par l'alcool. C'est la raison pour laquelle un soutien psychothérapeutique par une équipe spécialisée est le plus souvent nécessaire. Celle-ci comprend des médecins alcoologues, des psychologues, des psychothérapeutes, des travailleurs sociaux, des accompagnateurs. Le traitement porte à la fois sur la personne intoxiquée et sur son entourage proche, généralement familial.Le traitement de la dépendance au tabac ou aux autres toxiques y compris les psychotropes (en dehors des drogues qualifiées habituellement de dures : héroïne et morphine) nécessite également la prise en charge par ce type d'équipe pluridisciplinaire.Il semble que la prise en charge mono-disciplinaire par le médecin généraliste ou par le psychiatre (entre autres) seul soit peu efficace.

Forum : discussions concernant "Dépendance alcoolique (mécanisme et traitement)"

  • spasme du sanglot convulssif ... mon fils pour en parler mon fils à 5 ans et il souffre de spasme du sanglot convulssif cela se traduit par un arret de la respiration une ...
  • spasme du sanglot ... devenu voilet et est tombé cela en trente seconde chrono (spasme du sanglot???) il y a trois semaine suite à une dispute de son papa il ...
Lancez une discussion sur le forum

Aucun commentaire pour "Dépendance alcoolique (mécanisme et traitement)"

Commentez l'article "Dépendance alcoolique (mécanisme et traitement)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.