Dénutrition : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes de la dénutrition sont :

  • Amaigrissement important.
  • Phanères abîmés : peau fragilisée, sèche, fine, poils rares et cassants, cheveux striés et déformés.
  • Présence d'oedèmes quand il s'agit d'une dénutrition portant sur les protéines.
  • Diminution du volume des muscles (hypotrophie).
  • Diminution de la couche graisseuse.
  • Hépatomégalie (augmentation de volume du foie).
  • Déficit immunitaire par carence en protéines.

Physiologie 

On distingue plusieurs sortes de nutriments :

  • Les nutriments majeurs, au nombre de trois :
    • Glucides (sucre).
    • Protéines (constituées d'acides aminés : constituants essentiels de notre organisme).
    • Lipides (corps gras).
  • Les autres nutriments sont :
    • Les vitamines : substances indispensables, en très petites doses, au bon fonctionnement de l'organisme et dont il ne peut assurer la synthèse lui-même.
    • Les minéraux : éléments ne provenant pas de tissu vivant et pouvant se trouver à l'intérieur de la terre.
    • L'eau.

Généralement, la diversité des aliments que nous assimilons apporte l'ensemble des nutriments dont notre organisme a besoin. Néanmoins, pour différentes raisons (saisons, changements de température, conditions géographiques), notre corps doit s'adapter aux fluctuations des apports alimentaires. Ceci est possible grâce aux conversions effectuées par l'organisme : en effet, les cellules de notre corps, et plus particulièrement celles du foie, possèdent la capacité particulièrement importante de transformer un type de molécule en un autre (conversion). Il existe néanmoins, une cinquantaine de molécules qui ne peuvent être produites grâce à cette transformation : ce sont les nutriments essentiels qui doivent être puisés à l'extérieur de notre organisme car il est dans l'impossibilité de les fabriquer de lui-même.

Physiopathologie 

La dénutrition se caractérise par une désassimilation trop importante et une assimilation perturbée pouvant être origine d'une asthénie (fatigue importante) due à l'apport insuffisant d'aliments (inanition), et d'une cachexie qui correspond à la dégradation profonde de l'état général, accompagnée d'une maigreur importante. Elle s'observe surtout chez les malades en phase terminale d'une affection se pérennisant, et s'accompagnant d'une morbidité extrême.

Un organisme vivant absorbe des aliments, puis les assimile, et enfin les transforme. Ceci lui permet de les utiliser pour son entretien, son fonctionnement, mais également pour fabriquer de l'énergie et des calories (chaleur). En cas de dénutrition, les besoins de l'organisme en énergie, en protéines, lipides, glucides, vitamines, ou oligo-éléments ne sont pas couverts.
 

Aucun commentaire pour "Dénutrition"

Commentez l'article "Dénutrition"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.