Déficit en antithrombine : Traitement

Traitement 

L'utilisation de l'héparine relayée par des antivitamines K est nécessaire. Cette variété de médicament est prescrite tout au long de la vie chez les patients présentant un déficit en antithrombine et plus particulièrement chez ceux ayant déjà fait un épisode de thrombose. La surveillance par l'examen INR est la même que pour une thrombose veineuse classique.Il est nécessaire de pratiquer une enquête familiale. Ceci amène à proposer une prévention (prophylaxie) surtout quand il existe un risque supplémentaire de survenue de thrombose, ou quand on a affaire à une patiente désirant avoir un moyen de contraception par oestroprogestatifs.Les accidents thromboemboliques, résultat de ce déficit en antithrombine III peuvent également être prévenus par l'utilisation de concentrés d'antithrombine III. À cette substance est associée de l'héparine avant une intervention de façon à maintenir un taux d'activité antithrombine III supérieur à 80 %. Cette adjonction d'héparine s'explique par le fait que le déficit en antithrombine III s'accompagne d'une absence d'efficacité de l'héparine.

Aucun commentaire pour "Déficit en antithrombine"

Commentez l'article "Déficit en antithrombine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.