Cytomégalovirus (infection à) : Examen médical

Analyses médicales 

 Il permet :

  • D'isoler le virus à partir de prélèvements.
  • De mettre en évidence d'une augmentation du taux des anticorps (quantité multipliée par 4 voire plus).
  • De constater un taux élevé d'anticorps de façon stable.
  • De mettre en culture le virus.

La présence du virus dans les urines ou dans la salive, n'est pas significative d'une infection aiguë (récente), étant donné que le virus peut résider dans les liquides de l'organisme des mois, voire des années après la maladie.
C'est la mise en évidence du cytomégalovirus dans le sang, qui présente la meilleure valeur pour prévoir une infection aiguë.
L'augmentation des anticorps n'est mise en évidence que quatre semaines après le début de la première infection, et leurs taux sont élevés pendant des années après l'infection.

C'est pour cette raison que le dosage des anticorps sur un seul prélèvement n'a pas de valeur pour un diagnostic d'infection en cours.

Infections congénitales :

  • Augmentation de la quantité des immunoglobulines M dans le sang (> 0,20 grammes par litre).
  • Lymphocytose (augmentation du nombre des lymphocytes, variété de globules blancs).
  • Augmentation des transaminases hépatiques (enzymes libérées par le foie en cas de lésion).
  • Thrombopénie (baisse du nombre de plaquettes).
  • Hyperbilirubinémie (augmentation du taux de bilirubine dans le sang). La bilirubine est un pigment biliaire de coloration jaune tirant sur le rouge ou le brun, issu de la biliverdine, elle-même issue de l'hémoglobine (constituant principal des globules rouges, destiné à transporter l'oxygène dans le sang). La bilirubine est le principal colorant de la bile.

Infection à cytomégalovirus chez les sujets immunodéprimés et transplantés.

  • Leucopénie (baisse du taux de globules blancs dans le sang).
  • Thrombopénie (baisse des plaquettes dans le sang).
  • Lymphocytose (augmentation des lymphocytes) dans quelques cas seulement.
  • Perturbation de la fonction hépatique (du foie).
  • Insuffisance de fonctionnement des glandes surrénales.

 

Aucun commentaire pour "Cytomégalovirus (infection à)"

Commentez l'article "Cytomégalovirus (infection à)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.