Cyanose : Symptômes

1

Symptômes 

La cyanose est surtout visible au niveau des lèvres, ainsi qu'au niveau des extrémités de l'organisme. C'est la cyanose marquée qui doit être retenue. D'autres cyanoses légères dépendent de facteurs tels que l'éclairage ou la couleur de la pièce dans laquelle se trouve le malade. La température ambiante et la pigmentation de la peau du malade jouent un rôle important. Parfois, comme dans la maladie appelée canal artériel (accompagnée d'une hypertension pulmonaire), la cyanose est limitée à la partie inférieure du corps. Le canal artériel porte également le nom de persistance du canal de Botal ou ductus arteriosus. C'est une maladie cardiaque congénitale relativement fréquente, due à la persistance d'un canal qui relie l'aorte et l'artère pulmonaire pendant la vie intra-utérine, et qui doit normalement se fermer à la naissance.Chez le nouveau-né, une cyanose est le plus souvent causée par une affection des alvéoles pulmonaires appelées membranes hyalines. Cette maladie des nouveaux-nés, et surtout des prématurés, est due à l'existence de membranes de nature fibreuse dans les alvéoles des poumons, et responsables d'une insuffisance respiratoire aiguë. On l'appelle également détresse respiratoire idiopathique ; elle est due à un défaut de maturité des poumons. Parfois, la cyanose chez le nouveau-né est due à une inhalation de méconium (premiers excréments du nouveau-né) en quantité importante. Chez les nourrissons, une malformation cardiaque (ou plus globalement une maladie cardiaque), entraîne des anomalies de la circulation du sang, c'est-à-dire que le sang chargé en oxygène n'emprunte pas le parcours normal. Il est envoyé vers les poumons au lieu de se diriger vers les organes qui ont besoin de cet oxygène. Inversement, le sang chargé en gaz carbonique ne passe pas par les poumons pour s'enrichir en oxygène, mais se dirige directement vers les organes apporter l'oxygène dont les tissus ont besoin.Chez un adulte d'âge moyen, la diminution de la pression en oxygène dans les poumons et plus précisément dans les alvéoles pulmonaires, en cas de bronchite chronique ou d'atélectasie pulmonaire, est susceptible de faire survenir une cyanose. L'atélectasie pulmonaire consiste en un affaissement plus ou moins étendu des alvéoles pulmonaires qui se vident de l'air qu'elles contiennent et se rétractent. L'œdème pulmonaire, le plus souvent dû à une hypertension artérielle ou à des malformations broncho-pulmonaires ou alvéolaires, sont susceptibles de faire apparaître une cyanose. Certaines malformations cardiaques font apparaître une cyanose, à condition qu'elles entraînent le détournement d'au moins 1/3 du débit cardiaque. Un ralentissement de la circulation capillaire tel qu'il peut se voir dans les acrocyanoses, dans le phénomène de Raynaud ou en cas d'insuffisance cardiaque (le cœur n'assure plus normalement sa fonction de distribution du sang) peuvent entraîner une cyanose.Chez les personnes âgées, la cyanose traduit généralement ce que l'on appelle une insuffisance respiratoire aiguë, c'est-à-dire que les poumons ne jouent plus leur rôle d'oxygénateur sanguin. C'est ce qui arrive par exemple en cas d'embolie pulmonaire, quand il existe un caillot dans les poumons ou un spasme à ce niveau.Enfin, certaines pathologies sont susceptibles d'entraîner une mauvaise fixation de l'oxygène sur l'hémoglobine, notamment lors d'une intoxication chimique, comme en cas d'inhalation accidentelle de gaz, lors d'une tentative de suicide par exemple, ou en cas d'absorption médicamenteuse.Cas particulier : en cas de cyanose, l'extrémité des doigts est intéressante à examiner. En effet, l'hippocratisme digital (élargissement de l'extrémité des doigts) peut donner des renseignements intéressants dans la cyanose : l'extrémité des doigts ressemblant à des baguettes de tambour est souvent accompagnée d'une maladie cardiaque entraînant une cyanose (cardiopathie cyanogène).

Physiopathologie 

Cette coloration bleuâtre est causée par la présence dans les capillaires sanguins d'hémoglobine chargée de gaz carbonique (appelée également hémoglobine réduite), en quantité anormalement élevée, c'est-à-dire supérieure à 50 g par litre de sang. La concentration moyenne en hémoglobine réduite des capillaires, c'est-à-dire des petits vaisseaux, est de 2,5 g par 100 ml. La cyanose apparaît donc quand cette valeur atteint ou dépasse 5 grammes par 100 ml.L'anémie retarde la cyanose (qui passe parfois inaperçue en présence d'une anémie très grave). Inversement, la polyglobulie (augmentation du nombre des globules rouges) accentue la cyanose.

Aucun commentaire pour "Cyanose"

Commentez l'article "Cyanose"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.