Cuir chevelu : Symptômes

1

Physiopathologie 

Le cuir chevelu est le siège de nombreuses pathologies dont les plus fréquentes sont (liste non exhaustive) :

  • Les traumatismes tels que les contusions, ou les plaies. Ce genre d'affection entraîne un écoulement sanguin parfois impressionnant (hémorragies cutanées), lié au fait que cette région anatomique du corps humain, est particulièrement bien vascularisée. Un individu présentant une plaie, ou une bosse au niveau du crâne, nécessite un examen neurologique sérieux. En effet, même s'il n'existe pas de notion de perte de connaissance, toute plaie du cuir chevelu nécessite de rechercher un traumatisme crânien, s'accompagnant d'une fracture du crâne qui est mise en évidence par la radiographie. Parfois cette dernière n'est pas suffisante, il est alors nécessaire d'envisager un scanner cérébral, pour mettre en évidence une fracture peu visible et parfois un hématome intracrânien.
  • Les tumeurs du cuir chevelu sont le plus souvent bénignes. Il s'agit généralement de loupes correspondant à l'accumulation, au-dessous de la peau, de sébum, c'est-à-dire de substance grasse sécrétée normalement par la peau. Dans certains cas, néanmoins les tumeurs sont de nature maligne il s'agit alors de sarcome ou de mélanome.
  • La calvitie (absence plus ou moins complète de cheveux).
  • Les bosses (collection de sang et de sérum sanguin).
  • La corona seborrhoïca de Unna est une couronne séborrhéique, se caractérisant par la présence de croûtes de nature graisseuse, apparaissant au niveau du cuir chevelu. Cette dermatose (maladie de peau) correspond à une forme particulière de séborrhée (excès de sébum), s'accompagnant d'une délimitation nette au niveau du front constituant une frontière avec la présence d'un bord net, qui est recouvert de lambeaux de peau minuscule (squames) de coloration jaunâtre constituant comme un diadème de 1 à 2 cm de largeur.
  • Le psoriasis est une dermatose squameuse (se caractérisant par la présence de petits lambeaux de peau), dont l'évolution est chronique (s'étalant sur une longue période), et qui affecte essentiellement les genoux, les coudes, et le cuir chevelu.
  • La cuti verticis gyrata ou pachydermie vorticellée du cuir chevelu.
  • La dermatite séborrhéique du nourrisson.
  • La dermatose figurée médiothoracique de Brocq.
  • La teigne du cuir chevelu.
  • L'acné décalvante, ou maladie de Quinquaud. Il s'agit d'une folliculite (inflammation des follicules pileux) du cuir chevelu, entraînant une perte de cheveux en plaques.
  • La gale norvégienne (en anglais norwegian itch ou scabies) correspond à une forme particulière de gale, se caractérisant par l'apparition d'une éruption de coloration rose-rouge, s'accompagnant de squames (chute de peaux minuscules sur l'ensemble du corps et intéressant également le visage et le cuir chevelu). Elle est particulièrement contagieuse.
  • Le granulome télangiectasique de Bennecke et Küttner correspond à une affection dermatologique se caractérisant par la présence d'ulcérations (perte de substance cutanée) visibles au niveau des doigts et du cuir chevelu. Au fond de ces ulcérations, on voit sourdre (sortir) un pullulement (prolifération) cutané, apparaissant sous la forme d'un champignon plus ou moins arrondi. Il s'agit d'une forme de botryomycome.
  • L'hidradénome du cuir chevelu et du cou, appelée également hidradénome verruqueux fistulo-végétant de Darier, ou syringocystadénome papillifère de Werther, est une variété de naevus constitué (tache colorée de la peau) de petites tumeurs ressemblant à des cellules, qui sont regroupées en plaques ou alignées, et sur lesquelles il est possible de localiser quelques orifices à travers lesquels sourdre un liquide provenant de très petits kystes.
  • La microsporie est une affection due à un microsporon, appelée également teigne tondante à petites spores de Graby-Sabouraud, il s'agit d'une maladie très contagieuse, dont les lésions siègent au niveau du cuir chevelu, où elles entraînent l'apparition d'une grande plaque d'alopécie (perte de cheveux et d'un diamètre allant de deux à 6 cm).
  • Le lupus érythémateux chronique susceptible de siéger au niveau du cuir chevelu.
  • Le kérion, ou teigne suppurative, qui aboutit à une alopécie définitive.
  • Le moniléthrix est une affection héréditaire qui se transmet selon le mode dominant (il suffit que l'un des deux parents porte l'anomalie génétique sur un chromosome non sexuel pour que l'enfant ait la maladie) touchant le poil, et plus particulièrement le bulbe pileux (base du poil permettant son implantation dans la peau), et se manifestant au cours de la première enfance par des anomalies portant sur le cheveu.
  • La mucinose folliculaire appelée également alopécie mucineuse de Pinkus, s'observe essentiellement chez l'adulte jeune, et aboutit à une alopécie du cuir chevelu et des sourcils plus ou moins importante. Cette dermatose concerne également le visage et le cou, ou apparaissent des plaques de coloration tirant sur le rouge, ou des papules (petites élévations de la peau) au niveau des follicules pileux.
  • Le naevus sébacé de Jadassohn correspond à une association de malformations cutanées (naevus), osseuses et neurologiques essentiellement, dont le déterminisme (l'origine) n’est pas génétique.
  • La pelade qui correspond à la chute des poils ou des cheveux par plaques, est susceptible d'évoluer vers la calvitie totale.
  • La parakératose est une maturation anormale de la kératine au niveau de la couche cornée de l’épiderme (couche la plus superficielle contenant cet élément). Au cours de cette maladie, les cellules (cornéocytes) contiennent des noyaux qui ne devraient plus s’y trouver. Le plus souvent, la parakératose est secondaire à des maladies dermatologiques comme le psoriasis, mais elle fait également suite à des traumatismes répétitifs de l’épiderme : la peau ne joue plus son rôle habituel de barrière de protection.
  • La tumeur de Poncet-Spiegler appelée également tumeur de Spiegler, se caractérise par la présence de multiples tuméfactions (grosseurs) de formes rondes, et susceptibles d'atteindre la taille d'un oeuf. Ces tumeurs envahissent le cuir chevelu, et s'étendent quelquefois sur les côtés du crâne. Le front et la nuque, sont également concernés par cette prolifération tumorale. Si l'on examine au microscope les cellules qui composent la tumeur de Poncet-Spiegler, on constate que celles-ci sont de nature bénignes. D'autre part, ces cellules sont bien délimitées, encapsulées, et constituées de petits lobules. A l'intérieur de ces petites niches, prennent place des pseudokystes. Certains spécialistes en dermatologie, leur donnent également le nom, à cause de la présence de ces pseudokystes, de cylindromes. Il s'agit d'une affection de nature héréditaire, dont la transmission se fait selon le mode autosomique dominant, c'est-à-dire qu'il suffit que l'un des deux parents transmette la maladie pour que la descendance présente cette affection.
  • Le syndrome de Rosenthal-Kloepfer est un ensemble de symptômes, se caractérisant par la présence de leucomes des deux côtés qui font perdre la transparence aux cornées. Le patient présente d'autre part, une déformation des massifs osseux de son visage de type acromégalique, s'accompagnant de la présence de bosses volumineuses au niveau du front, associées à des gros plis de la peau du visage et du cuir chevelu, qui portent le nom de cutis verticis gyrata. La cornée correspond à la partie transparente de la conjonctive du globe oculaire, qui est située devant l’iris (cercle coloré de l'oeil).
  • Les verrues digitées se développent sur le cuir chevelu des adultes. Elles constituent à ce niveau, un rassemblement charnu prenant la forme de petits doigts.
  • La tête de méduse correspond à la dilatation des veines du cuir chevelu et du front. Cette affection cutanée, est le résultat d'une circulation intra-crânienne (à l'intérieur du crâne) perturbée, suite à la présence de minuscules thrombus (caillots sanguins) et d'inflammation des parois veineuses des sinus (cavités creusées dans les os  du crâne. Ce terme désigne également,  la présence d'un important réseau veineux dont le siège est situé sous la peau autour du nombril. Cette dilatation des vaisseaux, s'observe quelquefois au cours de la cirrhose de Laennec.
  • La tricho-malacie est une affection du cuir chevelu se caractérisant chez l'enfant, par une perte de cheveux en plaques dont les limites sont incertaines et qui intéressent plus précisément les zones occipitales (en arrière), ou pariétales (au-dessus) du cuir chevelu. Les quelques cheveux restants sont très larges et excessivement mous.

Aucun commentaire pour "Cuir chevelu"

Commentez l'article "Cuir chevelu"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.