Coxarthrose (diagnostic) : Symptômes

Symptômes 

Le symptôme principal est la douleur. Celle-ci apparaît progressivement sur plusieurs semaines et s'intensifie particulièrement à la marche ou quand l'individu concerné reste assis longtemps.

Une autre caractéristique mécanique de la douleur est son agravation dans la journée. Elle se calme avec le repos. Beaucoup plus rarement la douleur apparaît au repos ou la nuit.

Celle-ci réside au niveau de la hanche et plus précisément dans la région latérotrochantérienne c'est-à-dire plus précisément sur la face latérale de la cuisse au niveau de la tête du fémur légèrement au-dessus.

La douleur  réside également au niveau de l'aine c'est-à-dire à la jonction entre la jambe et le bassin. On parle dans ce cas de douleurs inguinales.

La douleur de coxarthrose présente une autre caractéristique, celle d'irradier à la face antérieure de la cuisse c'est-à-dire en avant mais pas chez tous les malades.

Moins souvent la douleur irradie vers le genou. Ce type de douleurs fait suspecter une douleur propre au genou alors que celui-ci ne présente aucune lésion particulière. L'examen de l'autre genou permet de déceler s'il s'agit d'une douleur que l'on appelle projeter au genou, le genou étant sain.

Beaucoup plus rarement la douleur se situe uniquement à l'arrière de la fesse.

Physiopathologie 

L'arthrose se définit comme une destruction du cartilage de la tête du fémur et du cotyle c'est-à-dire de la cupule où vient s'articuler la tête du fémur à l'intérieur de l'os coxal à la face latérale du bassin.

Ce processus de destruction aboutit à un pincement de l'articulation c'est-à-dire à une diminution de l'espace entre la tête du fémur et le bassin.

Ceci a pour conséquence une diminution de la limitation de la mobilité des articulations s'associant à une douleur.

Enfin, en plus des phénomènes de destruction décrits précédemment s'associe ce que l'on appelle une érosion du cartilage c'est-à-dire une abrasion, une destruction progressive par usure de cette substance destinées à faciliter les glissements et amortir les chocs à l'intérieur de l'articulation. Ceci s'accompagne d'ostéophytes c'est-à-dire d'une prolifération osseuse anarchique visible sur les clichés radiologiques. ll s'agit de sorte d'épines plus ou moins volumineuses.

Aucun commentaire pour "Coxarthrose (diagnostic)"

Commentez l'article "Coxarthrose (diagnostic)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.