Coxarthrose destructrice rapide : Examen médical

Examen médical 

Les examens complémentaires et plus particulièrement la radiographie mettent en évidence la destruction de l'articulation et la diminution de l'espacement entre la tête fémorale et l'acétabulum (partie creuse destiné à recevoir la tête du fémur).

Grâce a deux radios prises à plusieurs mois l'intervalle il est possible de mettre évidence l'évolution très rapide de cette maladie qui oriente vers le diagnostic. On constate d'autre part la disparition de l'interligne en un à deux ans.

Pour les spécialistes et plus précisément les radiologues la localisation du pincement qui survient au cours de cette affection est généralement supéro externe ou supérieur.

D'autres modifications visibles radiologiquement son possibles. Il s'agit entre autres d'érosions osseuses sous chondral et d'une destruction d'une partie la tête fémorale associée à une rectitudedu toit du cotyle.

Par rapport à une coxarthrose classique on ne constate pas d'image d'ostéophytes ni de sclérose au-dessous du cartilage.

Consultation médecin 

Les douleurs entraînent une boiterie importante et une impotence fonctionnelle intense qui obligent le patient à se déplacer à l'aide de support (cannes anglaises par exemple).

L'examen du patient montre que l'articulation de la hanche n'autorise pas le patient à effectuer des mouvements de flexion et de rotation de la jambe avec une grande amplitude.

Aucun commentaire pour "Coxarthrose destructrice rapide"

Commentez l'article "Coxarthrose destructrice rapide"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.