Cortisol plasmatique : Examen médical

Analyses médicales 

Pour effectuer le cortisol plasmatique, il est nécessaire de prélever le sang le matin à huit heures, chez un individu au repos et à jeun, surtout en l'absence de tout stress que celui-ci soit physique ou psychique d'ailleurs. 

Les maladies infectieuses, les interventions chirurgicales, les traumatismes, contre-indiquent le dosage dans la mesure où elles entraînent une élévation du taux de cortisol dans le sang, c'est-à-dire la cortisolémie. En effet, si un dosage est effectué dans un contexte stressant, celui-ci montrera une élévation de la cortisolémie sans rapport avec une véritable maladie des glandes surrénales.

Le cortisol plasmatique augmente chez les patients concernés par :

  • Une anorexie mentale.
  • Une cirrhose.
  • Une dépression.
  • Une insuffisance rénale chronique.

D'autre part, il est plus facile de recueillir de la salive que du sang, surtout si l'on désire effectuer un grand nombre de prélèvements dans une même journée. Cette suite de prélèvements entre alors dans l'étude du cycle nycthéméral de la cortisolémie.

A l'intérieur de la salive le cortisol :

  • Chez l'homme est compris entre 0,3 et 0,7 µg par litre, et ceci à huit heures du matin.
  • Chez la femme est compris entre 0,2 et 0,5 µg par litre.

Aucun commentaire pour "Cortisol plasmatique"

Commentez l'article "Cortisol plasmatique"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.