Constipation (généralités) : Cause

Cause 

Elles sont variables et dépendent de l'origine de la perturbation du mécanisme (péristaltisme) intestinal. Il peut s'agir d'une simple lenteur de la progression des excréments à l'intérieur du cadre intestinal. Il peut s'agir également d'un fonctionnement défectueux du rectum et de l'anus.

Le plus souvent, la constipation est le résultat d'une modification de l'alimentation (pauvre en fibres, excès de sucre, de viande, de vin, changement d'habitude, stress, sédentarité). On parle dans ce cas, de constipation fonctionnelle, ou de constipation de progression. Il peut s'agir également d'une constipation terminale, liée à une perturbation du mécanisme de l'évacuation. Elles sont plus rarement le résultat d'une affection grave.

  • Chez le nourrisson, pour lequel la quantité de fibres est faible à cause de son alimentation lactée, la constipation est fréquente. A partir de l'instant où il prend le sein, et que la maman est suffisamment hydratée, la constipation cesse. Certains laits (plus spécifiquement ceux pauvres en caséine : variété de protéines), ont tendance à favoriser le transit intestinal.
  • Chez l'enfant, il s'agit généralement d'une alimentation mal adaptée (apport trop important de sucreries, insuffisance d'activité physique, musculature abdominale immature). Quand il est capable d'absorber des aliments autres que lactés, l'introduction des légumes et des fruits, permettra une amélioration du transit. Néanmoins, certaines affections (susceptibles d'entraîner une hyperthermie : élévation de la température à l'origine d'une déshydratation) peuvent être sources de constipation.
  • Chez l'adulte, il s'agit le plus souvent d'une lenteur de la progression des excréments liée aux causes précédemment citées.
  • Chez le vieillard, la cause la plus fréquente est la déshydratation par insuffisance d'apport hydrique. Le fécalome et l'abus de certains médicaments (psychotropes : médicaments du système nerveux central), sont également responsables de constipation.

Le nombre des affections susceptibles d'entraîner une constipation est très élevé (liste non exhaustive) :

  • Utilisation mal adaptée de certains médicaments.
  • Hémorroïdes.
  • Fissure anale.
  • Toxicomanie.
  • Fécalome.
  • Scybales.
  • Vagotonie.
  • Colique néphrétique.
  • Porphyrie.
  • Myélopathie.
  • Compression extérieure du rectum (par un kyste de l'ovaire par exemple), ou autres tumeurs.
  • Maladie de Hirschsprung.
  • Amibiase.
  • Saturnisme.
  • Bézoard.
  • Syndrome méningé.
  • Anguillulose.
  • Syndrome de Mach.
  • Botulisme.
  • Ténia saginata (alternance de constipation et de diarrhée).
  • Hypothyroïdie.
  • Syndrome parasympathicotonique.
  • Gliome de Del Rio Ortéga.
  • Spongioblastome multiforme de Globus et Strauss.
  • Hyperparathyroïdie.
  • Dysautonomie (alternance constipation diarrhée).
  • Adénome de l'hypophyse.
  • Syndrome des langes bleus.
  • Syndrome de Curtius-Kruger.

Aucun commentaire pour "Constipation (généralités)"

Commentez l'article "Constipation (généralités)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.