Coma

Grec : kôma : assoupissement et kômatos : sommeil profond

Définition 

Le coma est l'altération  totale ou partielle de la conscience. Selon la gravité de cette altération, on distingue plusieurs stades de coma. Il est possible d'y entrer à n'importe lequel de ces stades.

Classification 

On distingue plusieurs stades :

  • Le stade I (coma vigil) : réactions d'éveil du patient aux stimulations douloureuses (mouvements, ouverture des yeux, grognements).
  • Le stade II : le patient n'a plus de réactions d'éveil, mais conserve des réactions motrices (par exemple, il retire sa main si on le pince).
  • Le stade III (coma carus, ou coma aréactif) : abolition totale des réflexes. Au cours de ce coma, qui s'accompagne de troubles respiratoires, et circulatoires accentués, le patient ne réagit pas aux stimuli extérieurs. On voit apparaître des troubles respiratoires, et oculaires (mouvements désordonnés des yeux).
  • Le stade IV (ou coma dépassé de Mollaret et Goulon, appelé également mort cérébrale, et plus récemment mort encéphalique) : il s'agit d'un coma au cours duquel le patient présente une absence totale de vie, de relation, c'est-à-dire de la conscience, de la possibilité de se mouvoir, des réponses sensitives aux stimulations extérieures. D'autre part, ses réflexes sont abolis. Au cours de la mort cérébrale, on constate l'absence totale des mouvements de l'appareil respiratoire, nécessitant de ce fait une prise en charge par assistance respiratoire extérieure. Les pupilles sont dilatées des deux côtés, parfois complètement. Le réflexe pupillaire, est également absent et il n'existe aucune réaction à des stimulations douloureuses extérieures. L'utilisation de perfusion contenant des médicaments vasopresseurs (permettant de maintenir une certaine pression et tension des vaisseaux) est nécessaire pour assurer la survie du patient. Ce type de coma, est quelquefois transitoire, mais peut persister pendant une très longue période (mois, année). Il fait souvent suite à un traumatisme crânien.

Aucun commentaire pour "Coma "

Commentez l'article "Coma "