Cinquième maladie : Symptômes

Symptômes 

Cette maladie atteint parfois les articulations d’un sujet sain, c’est-à-dire ne présentant aucune maladie par ailleurs.

La première phase se caractérise par une virémie, c’est-à-dire la présence du virus B. 19 dans le sang, où il va se développer pendant 6 jours environ après l'inoculation intranasale (par l’intermédiaire du nez) chez l'hôte réceptif c’est-à-dire chez l’individu sain qui n’avait jamais été encore en contact avec ce virus.

Celui-ci, ne possédant pas d’anticorps spécifiques à ce virus pour se défendre, va devoir en fabriquer. 

Le virus reste ainsi environ une semaine, période pendant laquelle le malade fabrique des anticorps de type IgM. Il s’agit d’anticorps habituellement fabriqués lors d’un premier contact avec une infection quelle qu’elle soit.

Si l’on les recherche dans le sang d’un malade, ils sont présents pendant tout le premier mois suivant l’infection par le virus.

Ensuite, apparaissent d’autres anticorps de type IgG qui restent  indéfiniment dans le sang, ce qui signifie que l’on pourra les retrouver à n’importe quel moment de la vie de l’individu ayant été en contact avec ce type de virus.

Dès le début de la présence du virus et B19 dans le sang, le malade commence à se plaindre de différents symptômes : céphalées (maux de tête), malaises, myalgies (douleurs dans les muscles), fièvre, frissons et prurit (démangeaisons).

Puis survient la deuxième phase de la maladie qui commence 17 à 18 jours environ après l'inoculation virale (introduction du virus chez le malade).

Celui-ci présente alors une éruption appelée mégalérythème épidémique chez l'adulte, avec des tâches rouges apparaissant sur le visage, donnant un aspect rouge et « souffleté » des joues. Généralement, une petite fièvre précède cette apparition de taches. Le rash, c’est-à-dire la coloration rouge, qui prend habituellement la forme « en papillon », peut s’étendre rapidement aux bras et aux jambes (en 2 à 3 jours). Le tronc, la paume des mains et la plante des pieds sont moins souvent atteints.

De temps à autre, cette éruption prend un aspect ressemblant à la rougeole, et présente de petites vésicules pouvant entraîner des démangeaisons (prurit). Habituellement, ce rash disparaît en une semaine environ, mais il peut présenter des récurrences c’est-à-dire revenir de temps à autre pendant plusieurs semaines, en particulier à l’occasion d’un stress, d’une exposition au soleil, d’un changement de température ou lors d’exercices. La disparition de l’éruption peut parfois passer par plusieurs stades. En effet, après la coloration rouge, l’éruption devient un peu plus épaisse, et le centre de celle-ci commence à prendre une couleur violette. Du violet, l’éruption passe au jaune, alors que la périphérie reste toujours rouge vif.

Le malade ne présente pas de fatigue particulière ni d’autres symptômes.

Physiopathologie 

Ce virus est aussi à l’origine d’une atteinte de la moelle osseuse et d’une anémie qui devient chronique chez les individus présentant des problèmes d’immunité.

Aucun commentaire pour "Cinquième maladie"

Commentez l'article "Cinquième maladie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.