Cholestase ou cholostase : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes ne sont pas exactement les mêmes en cas de cholestase intrahépatique et extrahépatique.

En cas de cholestase intrahépatique (jaunisse) :

  • L'âge est le plus souvent inférieur à 40 ans.
  • Douleurs absentes ou vagues.
  • Antécédents d'alcoolisme, de toxicomanie, d'homosexualité, de prise de médicaments toxiques pour le foie.
  • État général médiocre.
  • Hépatomégalie (augmentation du volume du foie).
  • Ictère (jaunisse).
  • Le prurit (démangeaison) est rare.
  • L'échographie, la tomodensitométrie, la cholangiographie (visualisation des voies biliaires à la radiographie après utilisation d'un produit de contraste) ne montrent pas de dilatation des voies biliaires.

En cas de cholestase extrahépatique :

  • Ictère parfois sévère.
  • Etat général le plus souvent conservé.
  • Douleurs souvent présentes, vives et profondes.
  • Vésicule biliaire palpable par le médecin alors que le foie n'est pas ou peu agrandi.
  • Présence de frissons.
  • Persistance de la fièvre après l'ictère.
  • Prurit (démangeaison).
  • Diarrhée due à une malabsorption (mauvaise assimilation des nutriments, graisses, vitamines liposolubles A. D. E. et K.).
  • Carence en vitamines A. D. E. et K.
  • Décoloration des selles due à une carence en bilirubine (pigment colorant présent dans la bile).
  •  

 

1 commentaire pour "Cholestase ou cholostase"

Portrait de Linax
J'aime 0

Merci beaucoup. Votre site est parfaitement documenté. Je ne peux plus m'en passer car les choses sont bien expliquées et à la portée de tous. Bravo pour votre travail et bonne continuation.

Commentez l'article "Cholestase ou cholostase"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.