Chikungunya (fièvre à virus) : Évolution

1

Evolution de la maladie 

L’évolution de la maladie est  quelquefois péjorative (femmes enceintes, enfants en bas âge, diabétiques, immunodéprimés).

  • Persistance des douleurs des articulations.
  • Transmission de la mère à l'enfant possible.
  • Encéphalite possible.
  • Complications cardiaques et hépatiques (du foie) possibles.

Complications de la maladie 

Les complications possibles de la fièvre à virus Chikungunya sont :

  • Si cette pathologie infectieuse n'est habituellement pas mortelle, on constate néanmoins, une évolution péjorative entraînant quelquefois (rarement) le décès du patient.
  • Les douleurs articulaires persistent durant plusieurs mois.
  • Il existe uneforme atypique du chikungunya telle que la méningo-encéphalite concernant dans la moitié des cas les nourrissons. La transmission de la maladie entre la mère et le foetus semble se confirmer.
  • Une association avec la dengue est possible également.
  • Les patients présentant une carence immunitaire (immunodéprimés pour diverses raisons, pathologies infectieuses, diabète, intoxication alcoolique, utilisation de drogues), sont susceptibles de présenter une aggravation de cette infection.

Aucun commentaire pour "Chikungunya (fièvre à virus)"

Commentez l'article "Chikungunya (fièvre à virus)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.