Charbon activé : Traitement

1

Traitement 

Le charbon activé possède la capacité de prévenir l'absorption, par le tube digestif, d'une grande quantité de substances chimiques avalées. Il est utilisé pour traiter les intoxications aiguës de façon générale.

Cette substance ne possède aucune propriété vis-à-vis de certaines substances :

  • Substance caustique.
  • Substance moussante.
  • Hydrocarbures d'origine pétrolière.

Le charbon activé ne doit pas non plus être utilisé chez les individus présentant une pneumopathie (essentiellement les pneumopathies d'inhalation) et tous les états cliniques susceptibles d'engendrer des fausses routes.

Les antidotes utilisés par voie orale empêchent également leur utilisation.

Le charbon activé est globalement bien accepté par l'organisme, sauf quand il est ingéré trop rapidement (dans ce cas il occasionne des vomissements). Il est nécessaire de savoir que les patients, après absorption de cette substance, présentent une coloration des selles en noir. D'autre part, on constate l'apparition de constipation.

L'administration orale du charbon activé doit se faire précocement, le plus rapidement possible. Il est administré sous forme de suspension aqueuse (dans de l'eau) de façon homogène à des doses d'environ 1 g par kilo de poids chez l'enfant et à raison de 50 g chez l'adulte puis par la suite à demi dose et de manière répétitive.

Aucun commentaire pour "Charbon activé"

Commentez l'article "Charbon activé"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.