Céphalées : Évolution

Complications de la maladie 

Contre-indication :

  • maladies cardio-vasculaires quels qu'en soient le siège ou la cause (artériopathies oblitérantes, maladie coronarienne, syndrome de Raynaud, hypertension artérielle, artérite cérébrale),
  • dérèglement de la glande thyroïde,
  • grossesse,
  • allaitement,
  • enfants de moins de 10 ans.

Tous ces médicaments sont contre-indiqués pendant la grossesse et l’allaitement. D'après des recherches récentes, les migraines cataméniales (survenant pendant les règles), sont susceptibles de régresser par application d’une hormone à base d’oestradiol percutané (sur la peau). Celle-ci se fait à raison d’une application du 21e jour avant au 5e jour des règles. Il faut également citer les possibilités parfois insoupçonnées de l’acupuncture, des techniques de relaxation, mais aussi de l’ostéopathie au niveau des vertèbres cervicales (celle-ci bien entendu devant être pratiquée par un praticien ayant de l’expérience, ces techniques ne doivent pas occasionner de douleur. Le type de technique donnant habituellement les meilleurs résultats se nomme technique de rééducation myotensive douce du rachis cervical en rotation bilatérale).

Aucun commentaire pour "Céphalées "

Commentez l'article "Céphalées "

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.