Castration : Symptômes

1

Physiopathologie 

Les conséquences pathologiques sont (liste non exhaustive) :

  • La féminisation (terme issu du latin femina, femme, en anglais feminization correspond à l'apparition chez l'homme, des caractères sexuels secondaires appartenant à l'autre sexe. Il s'agit là de la conséquence majeure de l'émasculation. Elle s'observe également (en dehors de la castration) en présence d'une insuffisance testiculaire, d'un chorioépithéliome (tumeur féminisante) du testicule et de lésions des glandes surrénaliennes : le corticosurrénalome. Enfin la féminisation fait suite à un traitement oestrogènique (par cestrogènes).
  • La castration peut également entraîner un kraurosis vulvae. Ce terme utilisé par Breisky En 1885 (tiré du grec krauroô : je dessèche, en anglais kraurosis vulvae), appelé également maladie de Breisky est une affection se caractérisant par une diminution de volume, une baisse du fonctionnement de façon générale (atrophie) s'accompagnant d'une rétraction de la peau des organes génitaux externes de la femme. Les patients se plaignent également de démangeaisons (prurit) intense. Cette pathologie qui survient également après la ménopause est quelquefois à l'origine de complications à type de leucoplasie ou de cancer. D'autre part cette lésion dermatologique est parfois associée à un lichen scléro-atrophique. Le lichen est une dermatose (maladie de peau) de cause inconnue, apparaissant entre 30 et 60 ans, et se caractérisant par de petites taches saillantes (papules agglomérées) plus ou moins prurigineuses (accompagnées de démangeaisons plus ou moins fortes). Son évolution est chronique. Les lésions sont de coloration blanchâtre. Le reste de l'examen constate un rétrécissement de l'orifice de la vulve et l'apparition de fissurations rendant les rapports sexuels très douloureux.

Aucun commentaire pour "Castration"

Commentez l'article "Castration"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.