Cardiaque (cycle) : Symptômes

1

Physiologie 

Le but du cœur est de propulser le sang vers les organes (environ 70 ml à chaque contraction), ceci dans un premier temps, puis dans un deuxième temps de se remplir, et ainsi de suite. Pour cela le cycle cardiaque comprend :

Le cycle auriculaire : le coeur est composé de quatre cavités :

  • Deux oreillettes (une droite, une gauche).
  • Deux ventricules (une droite, une gauche).

A côté des ventricules, les oreillettes travaillent également avec une alternance de contraction, et de relaxation. Autrement dit, les contractions des ventricules et des oreillettes, sont exactement coordonnées, ceci pour que l'éjection soit maxima. Précisément, les oreillettes se contractent environ entre 0,12 et 0,20 seconde avant les ventricules, c'est-à-dire avant la fin de la diastole une certaine quantité de sang est passée des oreillettes vers les ventricules.

Le cycle ventriculaire : au moment du relâchement des muscles constituant la paroi des ventricules, l'espace situé à l'intérieur augmente de volume, il se produit alors une aspiration. A ce moment également, les valves auriculo-ventriculaires, c'est-à-dire situées entre une oreillette, et un ventricule (des deux côtés), laissent entrer le sang qui provient des oreillettes, en direction des ventricules. On le comprend aisément, le coeur est à la fois une pompe qui propulse le sang à partir des ventricules, et une pompe qui aspire le sang à partir des oreillettes. En effet la contraction des oreillettes précédemment décrites, ne suffit pas à remplir les ventricules qu'aux environs de 20 %. Quand la systole survient, on constate tout d'abord une contraction des muscles ventriculaires qui ont pour résultat, la compression du sang contenu dans les cavités ventriculaires. Immédiatement après, l'augmentation de la pression permet cette fois-ci, tout d'abord la fermeture des valves auriculo-ventriculaires (tricuspides entre l'oreillette droite et le ventricule droit, bicuspides ou mitrale à gauche entre l'oreillette et le ventricule gauche). Signalons également, qu'un système d'ancrage (piliers) des valves, empêche leur retournement en direction de l'oreillette. La phase d'éjection survient ensuite, expulsant le sang du ventricule gauche dans l'aorte, et du ventricule droit dans l'artère pulmonaire, appelée également tronc pulmonaire.

La systole ventriculaire se compose de deux phases :

  • La phase de contraction est la phase pendant laquelle, les ventricules se remplissent de sang, et les valvules auriculo-ventriculaires sont fermées. A cet instant, la pression s'exerce sur le sang, pression liée à la contraction du myocarde (muscle composant les parois cardiaques). La pression n'est plus suffisamment forte pour repousser les valvules sigmoïdes (désignant les valvules de l'aorte et de l'artère pulmonaire).
  • La phase d'éjection est la phase au cours de laquelle, la pression dans les ventricules est plus importante que celle dans l'aorte et le tronc pulmonaire. A ce moment-là, les valves sigmoïdes s'ouvrent, et le sang est injecté dans l'aorte et l'artère pulmonaire. A la fin de cette phase d'éjection, les valvules sigmoïdes se referment et la pression dans les vaisseaux devient alors supérieure à celle qui règne dans les ventricules. C'est à cet instant que la systole se termine, et la diastole débute.

La diastole ventriculaire se compose d'une seule longue phase de relaxation appelée phase de remplissage pendant laquelle le myocarde du ventricule, se relâche et les valvules auriculo-ventriculaires s'ouvrent. C'est l'instant pendant lequel, le sang passe des oreillettes vers les ventricules. La fin du remplissage se termine en s'accompagnant d'une fermeture des valvules auriculo-ventriculaires, alors, une nouvelle systole débute.

Aucun commentaire pour "Cardiaque (cycle)"

Commentez l'article "Cardiaque (cycle)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.