Cancer primitif du poumon : Symptômes

Symptômes 

  • Douleur thoracique (pouvant être due à l'envahissement direct par la tumeur cancéreuse), susceptible d'irradier vers l'épaule et parfois même vers l'abdomen.
  • Toux.
  • Dyspnée (difficulté à respirer pendant l'effort ou en dehors de celui-ci).
  • Perte de poids.
  • Expectorations (rejet de mucus, glaires) en quantités importantes, entraînant une hypoxémie appelée également anoxémie (diminution de la quantité d'oxygène contenue dans le sang).
  • Difficulté à exprimer des sons (dysphonie).
  • Asthénie (fatigue).
  • Hémoptysie (crachats de sang).
  • Hyperthermie (fièvre traînante).
  • Infection pulmonaire traînante ou récidivante, pour laquelle les antibiotiques ne donnent pas de bons résultats.
  • Dysphagie (difficulté à avaler) pouvant traduire une atteinte de l'œsophage ou bien une paralysie du nerf récurrent (atteinte des cordes vocales entraînant une voix à tonalités anormales).
  • Pleurésie : inflammation aiguë ou chronique de la plèvre entourant les poumons, s'accompagnant d'un épanchement, et d'hémorragies, susceptible d'entraîner une douleur pouvant être aggravée par la toux et l'inspiration (phase de la respiration au cours de laquelle l'air entre dans les poumons). Généralement, à l'auscultation, le médecin entend un bruit de frottement au même rythme que la respiration.
  • Quand le cancer est localisé au niveau d'un des deux sommets des poumons, on parle de syndrome de Pancoast Tobias (appelé également tumeur apicale). Il se caractérise par des douleurs violentes dans l'épaule et le bras, et s'accompagne parfois du syndrome appelé Claude Bernard-Horner. Celui-ci associe une paralysie du muscle dilatateur (qui ouvre) de la pupille, c'est-à-dire que lorsque le médecin met la main sur l'œil pour le cacher de la lumière, la pupille se dilate très lentement, par contre, elle se contracte très rapidement dés que le médecin a enlevé sa main (c'est-à-dire dès que la lumière est entrée dans l'œil). Le deuxième signe du syndrome de Claude Bernard-Horner, est le rétrécissement de l'espace entre les deux paupières. Il traduit une paralysie d'un muscle servant à relever la paupière. Le troisième signe est ce qu'on appelle une énophtalmie (l'œil est positionné dans l'orbite plus profondément que la normale).
  • Ganglions au niveau du creux axillaire (sous le bras), avec douleurs osseuses.
  • Augmentation de volume du foie (hépatomégalie).
  • Tumeur cérébrale.
  • Syndrome cave supérieur dû à un envahissement par les cellules cancéreuses de tout l'ensemble de la région, pouvant se traduire par une obstruction de vaisseaux.
  • Troubles du rythme cardiaque dus à une insuffisance de fonctionnement du coeur.
  • Obstruction des vaisseaux lymphatiques empêchant l'écoulement de la lymphe, avec épanchement au niveau des plèvres pulmonaires. Bien entendu, l'atteinte des bronchioles et des alvéoles entraîne à ce niveau une insuffisance de fonctionnement
  • Le syndrome paranéoplasique est un ensemble de signes qui accompagne parfois une tumeur maligne sans pour autant posséder de relations directes (anatomiques) avec elle. Le syndrome disparaît si le cancer en cause est traité, et il réapparaît en présence d'une récidive du cancer lui-même, ou d'une de ses métastases. En ce qui concerne le cancer bronchopulmonaire, le syndrome paranéoplasique prend en particulier les formes suivantes :
    • Le syndrome de Pierre Marie, qui consiste en une augmentation de volume des articulations des os des mains et des pieds, s'associant avec la maladie pulmonaire. Habituellement, elle est accompagnée de douleurs, et parfois de ce que l'on appelle un hippocratisme digital, c'est-à-dire une hypertrophie (augmentation de volume) des phalanges et des ongles (qui prennent la forme d'un verre de montre). Les doigts ressemblent à des baguettes de tambour. La radio montre une déminéralisation osseuse, et l'hypertrophie peut atteindre toute la main. Elle peut également atteindre le poignet, le pied et s'étendre au thorax, aux clavicules et aux omoplates. Des douleurs aux articulations sont également présentes, accompagnées d'une augmentation de volume de celles-ci mais contenant un liquide synovial non inflammatoire. Quand ces déformations atteignent un stade important, elles entraînent une importance fonctionnelle majeure (grande difficulté de mouvement).
    • Le syndrome de Schwartz-Bartter, qui se rencontre essentiellement dans les cancers à petites cellules et consiste en une sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique. Il entraîne une rétention d'eau et une hyponatrémie (diminution du sodium dans le sang).

Forum : discussions concernant "Cancer primitif du poumon"

  • ... et deshidrater surprise du diagnostique sans prelevement ecouvillon je reste en confiance je me dit que cela dois etre normal bon je ... . apres bataille un medecin et venu me faire les prelevement ecouvillon nasales qui ont etais apparement perdu a l'hopital cochin le ...
Lancez une discussion sur le forum

2 commentaires pour "Cancer primitif du poumon"

Portrait de téméssa
J'aime 0

Bonsoir a tous , et bonne année , car malgré notre galère notre vie continue ...On m a découvert en avril 2015 un cancer de l apex du poumon gauche tumeur de 18 sur 23 mm... non a petites cellules ... malheureusement il y a eu des métastases sur la plèvre donc pas operable de plus que le liquide lymphatique était partit dans les poumons ... j ai un traitement chimio a base de hormonothérapie ciblée , je produit une molécule rarissime ! d ou ce traitement .... après 7 mois de traitement plus de liquide lymphatique , plus de métastases et la tumeur de 18 sur 23 au départ était au mois d août de 10 et demi sur 15 mm .je continue mon hormonothérapie ciblée ..pas tout les jours facile mais je m accroche a ce changement de vie brutal .... j aimerais échanger des conversations avec des personnes dans le même cas ....merci beaucoup a bientôt de vous lire ...

Portrait de Mounir EZ
J'aime 0

Bonjour Teméssa

malheureusement ce mal tout le monde et les traitements sont trés lourd mais il faut s'accrocher ( je sais ce que c'est malheureusement sans entrer dans les détails).
J'aimerai beaucoup voir votre dossier médical afin de juger de l'état d'avancement de mon cas (plévre encore opérable au dires des médecins)

Voila au plaisir de vous lire

Commentez l'article "Cancer primitif du poumon"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.