Cancer (généralités) : Cause

Cause 

Communément, Il est admis que le cancer est le résultat d'un déséquilibre entre d'une part les mécanismes de défense (système immunitaire de l'organisme), et d'autre part les mécanismes à l'origine d'un développement anarchique des cellules.

Il semblerait, plus précisément, exister une première étape concernant une éventuelle modification du code génétique de la cellule. Celui-ci, longtemps resté latent ("muet"), transformerait dans un deuxième temps la cellule normale, en cellule cancéreuse, sous l'action de divers agents (cités ci-après) qui s'appellent des agents inducteurs.

L’adjectif oncogène désigne ce qui possède la propriété de provoquer une prolifération tumorale cancéreuse. Ce terme est utilisé dans le langage médical pour désigner les gènes dont l'activation engendre le développement d'un cancer. Autrement dit, il s'agit d'un gène localisé sur un virus, ou dans une cellule, et capable de transformer une cellule normale en une cellule cancéreuse. Les nitrites, certaines substances, les rayonnements ionisants ont des pouvoirs oncogènes.

Le terme oncogénèse est synonyme de cancérogenèse. Un gène est un segment d’ADN capable  de donner des ordres pour que soit fabriqué n’importe quel élément de l’organisme. L’ADN est le constituant intime des chromosomes qui permettent ainsi de transmettre les propriétés héréditaires de tous les êtres vivants.

On constate, au cours du cancer, une multiplication des cellules dont le mécanisme n'est pas connu avec précision. Les cancers semblent se développer plus facilement quand les cellules de l'organisme présentent un pouvoir cancérigène ou cancérogène latent.

Dans un deuxième temps, et sous l'effet des facteurs précédemment cités, ces mêmes cellules se mettraient à se diviser de façon anarchique, incontrôlées et incessantes. En effet, à l'état normal, l'organisme s'oppose à la prolifération incontrôlée des cellules qui le composent : la prolifération des cellules est harmonieuse, leur multiplication survenant essentiellement quand l'organisme présente des pertes tissulaires (les tissus étant constitués d'un ensemble de cellules). Les multiplications cellulaires, c'est-à-dire la réparation cellulaire, interviennent également en cas d'incident faisant suite à une maladie ou au vieillissement.

Facteurs de risque cancérogène :

  • Les cancers seraient favorisés par un terrain héréditaire prédisposant, des facteurs d'environnement très divers : produits chimiques (tabac, goudron, ...), radiations, virus, climat, stress, habitudes alimentaires malsaines, etc...
  • Ce rassemblement hétéroclite de causes est susceptible de libérer le pouvoir cancérogène que certaines cellules gardent à l'état latent.

Aucun commentaire pour "Cancer (généralités)"

Commentez l'article "Cancer (généralités)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.