Cacosmie : Examen médical

1

Examen médical 

Les examens complémentaires font appel à l'endoscope muni d'une lumière froide. Les vasoconstricteurs (médicaments permettant de diminuer le calibre des vaisseaux) sont quelquefois nécessaires de façon à exposer la partie supérieure des fosses nasales,  et plus particulièrement les fentes olfactives.

Cet examen permet de visualiser les différentes parties anatomiques de la zone supérieure des fosses nasales c'est-à-dire :

  • La muqueuse des fosses nasales proprement dit.
  • Des cornets. Il s'agit de l'ensemble des structures osseuses contenues dans les fosses nasales.
  • Le cavum terme désignant le rhinopharynx c'est-à-dire la partie du pharynx située derrière les fosses nasales
  • Le scanner des sinus permet également une visualisation de ces régions. Cet examen complémentaire remplace les radios simples et permet d'obtenir des renseignements sur l'état des muqueuses (couche de cellules recouvrant l'intérieur des organes creux en contact avec l'air), situées à l'intérieur des sinus et souvent à l'origine d'inflammation. Le scanner permet de visualiser les fentes olfactives, qui autrement, ne sont pas visibles (à cause de l'étroitesse de ces régions). Quelquefois, grâce à l'injection de produit de contraste (produits permettant de mettre en évidence les parties non constituées de tissu osseux) il est possible de mettre en évidence une lésion située à l'intérieur du crâne. L'I.R.M. ou examen par résonance magnétique nucléaire apporte également des précisions sur l'existence ou pas de lésions neurologiques à ce niveau et quelquefois même au niveau du système nerveux central situé à l'intérieur du crâne. Cet examen permet entre autres de mettre en évidence une lésion neurologique.

Analyses médicales 

Les examens biologiques explorent un terrain allergique, et un déséquilibre endocrinologique (hormonal).

Technique médicale 

Les chercheurs Japonais ont mis au point un olfactomètre repris par les Français qui permet de réaliser la détection d'odeurs à propos de quelques produits odorants purs. Ces produits une fois dilués, selon plusieurs degrés sont soumis à une personne chez qui on veut tester la sensibilité olfactive. Ils présentent une odeur proche de celle que l'on connaît :

  • Le Scatole (SKA) correspondant à l'odeur de l'étable.
  • Le Beta-phenylethyl alcool (PEA) : correspondant à l'odeur de la rose.
  • Le Cyclotène (CYC) correspondant l'odeur du caramel.
  • L'acide Isovalérique (IVA) correspondant à l'odeur du fromage.
  • Le gamma-undecalactone (UND) : correspondant à l'odeur des fruits.

Grâce à différentes concentrations, on arrive à distinguer les patients présentant une hyposmie (diminution de la perception des odeurs),  et ceux correspondant à une anosmie (absence de perception des odeurs). Entre les deux il y a une échelle comporte des concentrations par définition " normale " que l'on appelle 0. Les individus notés en dessous de 0 sont caractérisés d'hyperosmique (percevant plus des odeurs que la moyenne des individus en général), ils se situent dans l'échelle au-dessus du 0. Les individus caractérisés d'hyposmique quant à eux, ne perçoivent pas bien les odeurs.

2 commentaires pour "Cacosmie"

Portrait de daniela1couture
J'aime 0

DANIELA1COUTURE@GMAIL.COM

j'AI BESOIN D'AIDE CAR J'AI LA CACOSMIE

MERCI DE VOS RÉPONSES

Portrait de daniela1couture
J'aime 0

daniela1couture@gmail.com

J'ai la cacosmie et j'ai besoin d'aide

svp aidez-moi

Merci à l,avance

Commentez l'article "Cacosmie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.