Bradycardie : Examen médical

1

Examen médical 

Les tests et la surveillance

  • L'électrocardiogramme simple permet la mise en évidence de la bradycardie sinusale.
  • Il est parfois nécessaire d'avoir recours à l'enregistrement Holter. Ainsi, il est possible de se rendre compte s'il s'agit d'une bradycardie permanente ou transitoire, et quelquefois si elle se complique d'accès de tachycardie.
  • Dans certains cas, il est nécessaire d'avoir également recours à des études spécialisées électrocardiographiques qui se font en service de cardiologie spécialisé. Il s'agit pour le spécialiste d'enregistrements intracardiaques et de la mesure du temps de récupération du nœud sinusal qui doit normalement être inférieur à 1,6 secondes après une stimulation des oreillettes à une fréquence de 130. La mesure du temps de conduction, entre le sinus et l'oreillette se fait également. Ainsi que nous l'avons précisé en introduction, ce syndrome ne doit pas être confondu avec une ischémie cérébrale (insuffisance d'apport sanguin au niveau du cerveau) transitoire. En effet, le syndrome de bradycardie tachycardie survient chez les personnes âgées, personnes chez lesquelles les accidents vasculaires cérébraux transitoires ou définitifs sont les plus fréquents.
  • Le test de Flack et Martin (appelé en anglais endurance test, 40 mm Hg-apnee-test) est une épreuve qui permet d'étudier les capacités cardiaques pulmonaires des aviateurs et de certains sportifs. Le test se déroule de la façon suivante : on demande à l'individu d'effectuer une inspiration (c'est-à-dire de faire rentrer de l'air dans ses poumons), de manière prolongée, et en quelque sorte forcée, puis de souffler dans un manomètre (appareil permettant de mesurer les pressions d'un gaz ou d'un liquide), et de maintenir une certaine pression (les spécialistes parlent de dénivellation) dont l'intensité doit être de 40 mm de mercure, le plus longtemps possible. Le pouls de l'individu est pris et compté régulièrement de 5 en 5 secondes. Si l'individu soumis à ce test, abandonne l'épreuve avant 50 secondes, ou bien s'il présente une tachycardie (accélération du rythme cardiaque) trop importante et surtout si celle-ci est rapidement suivie de bradycardie, on considère l'individu inapte. Ce test permet l'exploration de la réaction du cœur à une élévation des pressions à l'intérieur du thorax et à l'intérieur du ventricule droit.
  • Un autre test appelé réflexe de Bainbridge (en anglais : Bainbridge's reflex) se caractérise par une élévation de la pression sanguine (hypertension) dans l'oreillette droite (ou dans les veines caves près de leurs débouchés dans l'oreillette). Ceci a pour conséquence d'accélérer le rythme cardiaque. L'inverse, c'est-à-dire une hypotension, produit une bradycardie.

Aucun commentaire pour "Bradycardie"

Commentez l'article "Bradycardie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.