Bourses et gaines des tendons : Symptômes

Physiopathologie 

Les pathologies les plus fréquentes concernant une atteinte des bourses, dans notre organisme sont :

  • L'hallux valgus communément appelé "oignon", qui est une inflammation de la bourse séreuse (contenant de la sérosité) du gros orteil, résultat d'un frottement d'une chaussure qui est trop serrée, ou d'une chaussure mal ajustée, ce qui entraîne l'apparition d'une enflure. La sérosité est un liquide comparable au sérum sanguin se constituant à l'intérieur de la bourse séreuse. Par exemple un oedème est constitué de sérosité.
  • L'achillodynie désigne inflammation de la bourse séreuse qui est située entre le tendon d'Achille et le calcaneus. Ceci entraîne l'apparition de douleurs quand le patient effectue une flexion ou une extension du pied. L'examen du patient met en évidence une augmentation de volume à type de tuméfaction de la région calcanéenne (derrière et en haut du talon). Ceci survient au cours de certaines affections comme des traumatismes à répétition (sportif tel que le footballeur et le rugbyman) ou encore au cours de la blennorragie.
  • Le kyste de Baker.
  • La maladie de Duplay est une périarthrite scapulo-humérale qui s'accompagne de calcifications de la bourse séreuse située sous l'acromion.
  • Le durillon.
  • L'Hygroma.
  • La polyhygromatose (du grec polus : nombreux et hugros : humide) est une affection qui se caractérise par l'inflammation de plusieurs bourses séreuses et non plus d'une seule comme cela peut survenir au cours de l'hygroma du coude par exemple.

Aucun commentaire pour "Bourses et gaines des tendons"

Commentez l'article "Bourses et gaines des tendons"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.