BNP : Symptômes

Physiologie 

Le peptide natriurétique B, ou BNP (en anglais : brain natriuretic peptide), est un peptide qui a été découvert dans le cerveau du porc (brain : cerveau en anglais) et qui est sécrété (fabriqué) essentiellement par les cellules entrant dans la constitution des muscles des ventricules cardiaques (les deux cavités gauche et droite permettant l'éjection du sang à partir du cœur). La structure du peptide cérébral natriurétique, de type hormonal, est proche de celle du facteur natriurétique auriculaire. Ce peptide ne doit pas être confondu avec le peptide natriurétique de type C. En effet, il s'agit d'un peptide natriurétique qui a été découvert également dans le cerveau du porc mais cette fois-ci synthétisé par l'endothélium. L'endothélium est un tissu (rassemblement de cellules) constitué de cellules pavimenteuses aplaties attachées les unes aux autres et recouvrant l'intérieur du cœur et des vaisseaux (artères, veines et lymphatiques). Ce tissu, relativement fragile, ressemble à un dallage, avec l'apparence d'œufs sur le plat, vus de côté. Cette variété d'épithélium, appelé également épithélium simple squameux, est perméable et se rencontre dans les endroits où les échanges de substances doivent se faire rapidement. C'est ainsi qu'on retrouve ce type d'épithélium dans les reins, les alvéoles pulmonaires et le système circulatoire.Le peptide natriurétique A, ou ANP (en anglais : Atrial Natriuretic Peptide) appelé également facteur natriurétique de De Bold, atriopeptide, cardionatrine, auriculine, atriopeptine, facteur atrial natriurétique, cardiodilatine, peptide auriculaire natriurétique, est une substance constituée de plusieurs peptides (polypeptide) fabriquée par les cellules des oreillettes cardiaques (plus précisément les granules des cardiocytes des oreillettes), possédant des capacités natriurétiques (augmentant l'élimination du sodium par les reins) et diurétiques (accélérant la diurèse : l'élimination des urines) ainsi que celles d'augmenter le calibre des vaisseaux (vasodilatateur). Cet effet vasodilatateur explique la diminution de la résistance du passage sanguin à l'intérieur des vaisseaux. Le peptide auriculaire natriurétique diminue la sécrétion de rénine et d'aldostérone. La rénine est une substance synthétisée par les reins qui joue un rôle important dans le contrôle de la pression artérielle. La rénine possède des propriétés hypertensives (augmentant la tension artérielle) et celle de transformer une substance élaborée par le foie (l'angiotensinogène) en angiotensine qui est une substance qui déclenche à son tour la sécrétion d'aldostérone (hormone de la glande surrénale qui retient le sodium dans l'organisme en empêchant son élimination par les reins). La rénine est sécrétée essentiellement quand l'irrigation sanguine du rein diminue anormalement.Le peptide natriurétique possède une valeur diagnostique et pronostique à la fois. En effet si les symptômes sont en faveur d'une éventuelle insuffisance cardiaque particulièrement lors de l'examen physique, ils ne sont pas toujours suffisants pour valider et pour confirmer ou exclure la maladie. D'autre part les examens complémentaires ne sont pas toujours obtenus rapidement, c'est la raison pour laquelle l'arrivée en biologie du dosage des peptides natriurétiques représente un apport diagnostique considérable surtout en urgence. Le peptide natriurétique de type B correspond à une hormone d'origine cardiaque (sorte d'hormone neurologique sécrétée par le cœur) fabriquée quasi exclusivement par le ventricule droit et le ventricule gauche. Le taux de peptide natriurétique augmente parallèlement à la surcharge volumique (du volume cardiaque) et à l'augmentation de la pression permettant de remplir les ventricules. Autrement dit la quantité de peptide natriurétique dans le sang croit en même temps que la quantité de sang pénétrant à l'intérieur des ventricules et donc de leur remplissage.PropriétésLe peptide natriurétique possède une valeur diagnostique et pronostique à la fois. En effet, si les symptômes sont en faveur d'une éventuelle insuffisance cardiaque, particulièrement lors de l'examen physique, ils ne sont pas toujours suffisants pour valider et confirmer ou pour exclure la maladie. D'autre part, les examens complémentaires ne sont pas toujours obtenus rapidement. C'est la raison pour laquelle l'arrivée en biologie du dosage des peptides natriurétiques représente un apport diagnostique considérable surtout en urgence.

Aucun commentaire pour "BNP"

Commentez l'article "BNP"