Biopsie : Examen médical

1

Technique médicale 

Après avoir installé un champ stérile, et pris toutes les précautions nécessaires de façon à éviter une éventuelle infection, donc après asepsie rigoureuse, on pratique la ponction-biopsie.

Elle s'effectue à l'aide d'un instrument appelé trocart, sorte d'aiguille relativement grosse. Le médecin va guider son geste le plus souvent avec une échographie, ou un scanner.

  • Généralement, pour un organe profond comme le foie, certains médecins préfèrent travailler sous anesthésie générale.
  • Pour d'autres, une anesthésie locale suffit.

Selon la localisation de la biopsie, le déroulement et la technique utilisé sont différents. Quand il s'agit d'une biopsie transcutanée du sein, l'anesthésie est locale (on endort la peau à l'endroit où la biopsie du sein devra être faite) sauf exception. Les résultats de la biopsie peuvent être obtenus relativement rapidement (quelques minutes). Il s'agit alors d'un examen extemporané

Parfois, les résultats sont plus longs à obtenir (environ une dizaine de jours). Un exemple de biopsie particulière, est celle de Daniels. Il s'agit de rechercher, par l'utilisation de prélèvement de tissus rétro-scaléniques, c'est-à-dire situés derrière le muscle scalène (muscle du cou), des éléments permettant le diagnostic de cancer situé à l'intérieur du thorax, quand il n'existe pas d'adénopathies, c'est-à-dire des ganglions augmentés de volume, anormaux palpables et décelables à l'examen clinique.

Le dermogramme est le résultat de la quantification des cellules recueillies sur une lame de verre par application d'une tranche fraîche obtenue après biopsie de la peau. Il permet également, de connaître précisément la qualité de chaque cellule composant le derme prélevé (le derme est la partie profonde de la peau, située au-dessous de l'épiderme qui est la partie superficielle).

En dehors de la mise en évidence avec certitude du diagnostic, la biopsie a des répercussions pronostiques et thérapeutiques. Ainsi, le traitement d'un cancer sera différent selon la gravité des lésions, la variété des cellules cancéreuses, et l'étendue de l'affection (envahissement, franchissement de certains tissus de voisinage ou à distance). La biopsie permet également de surveiller l'évolution d'une pathologie, et de vérifier l'efficacité d'un traitement.

En dehors de certaines affections, touchant des organes tels que les seins, le foie, les reins, la plèvre, d'autres localisations sont également possibles (liste non exhaustive) :

  • La maladie de Besnier : maladie dont on ne connaît pas la cause, qui touche essentiellement l'adulte jeune, et atteint de nombreux organes, mais plus spécifiquement l'appareil respiratoire (poumons).
  • Le syndrome des adénopathies chroniques disséminées.
  • Le syndrome de Merrf (abréviation de l'anglais Myoclonus Epilepsy associated with Ragged Red Fibres).
  • Le syndrome MELAS (abréviation de l'anglais Mitochondrial myopathy, Encephalopathy, Lactic Acidosis and Stroke-like episodes).
  • Le syndrome de Wells.
  • La maladie de Hodgkin.
  • La métrite déciduiforme.
  • La maladie de Rosai et Dorfman.
  • La néphrite hématurique d'Albarran.
  • La maladie de Gee ou maladie coeliaque de Herter (appelée également infantilisme intestinal).

Aucun commentaire pour "Biopsie"

Commentez l'article "Biopsie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.