Benzodiazépine : Traitement

1

Traitement 

Les benzodiazépines, ont la capacité de renforcer la transmission de l'influx nerveux au niveau du cerveau, entre les synapses qui sont les jonctions entre deux cellules nerveuses fonctionnelles, c'est-à-dire les neurones.

Le neuromédiateur agissant dans ce type de neurones est l'acide gamma aminobutyrique appelé également GABA. Plus spécifiquement, les benzodiazépines ont une action sur les récepteurs centraux dont le fonctionnement est couplé à celui des récepteurs aux GABA. Les cellules nerveuses à l'origine de la fabrication du GABA sont nombreuses dans le cerveau, et même dans le système nerveux central dans son ensemble. Pour les spécialistes le GABA dont la libération dans le cerveau est favorisée par les ions calcium, et qui résulte de la décarboxylation de l'acide glutamique est un neuromédiateur possédant une action inhibitrice (qui freine les excitations et les stimuli provenant des influx nerveux à l'intérieur du cerveau).

Il est synthétisé par les terminaisons de l'axone qui est le prolongement en forme de cylindre allongé du neurone, permettant en quelque sorte le contact entre deux neurones au niveau de la synapse, autorisant de cette façon le passage de l'influx nerveux qui aboutit à un ordre donné. Autrement dit, les neuromédiateurs GABA possèdent une action inhibitrice sur la transmission du message nerveux.

Les médicaments des contractures musculaires ne doivent pas être utilisés dans le traitement des crampes. L'effet sur les spasmes n'est obtenu qu'à partir de doses élevées à l'origine d'effets secondaires parfois importants comme :

  • Anxiété sous toutes ses formes.
  • Troubles fonctionnels.
  • Insomnies.
  • Intoxications alcooliques et préventions du sevrage.
  • Convulsions (prévention essentiellement d'origine hyperthermique, par élévation importante de la température corporelle en pédiatrie).
  • Urgences neuropsychiatriques en ce qui concerne la forme injectable pour :
    • Les crises d'angoisse.
    • Le delirium tremens.
    • ​Les crises d'agitation.
    • Les crises de délire d'origine alcoolique ou autre.
    • Les crises d'épilepsie.
    • Préparation à l'endoscopie et à certaines interventions chirurgicales.
    • Episodes de tétanie.
    • Epilepsie.
    • Contractures d'origine musculaire s'accompagnant de douleurs importantes.
    • La forme rectale (suppositoire) est utilisée chez le nourrisson pour prévenir les convulsion.
    • La posologie varie de 25 à 100 mg par jour et dépend de la pathologie elle-même et du patient.

Effets secondaires 

Précautions d'emploi :

  • La prise d'alcool pendant le traitement est fortement déconseillée.
  • La forme injectable nécessite un matériel de réanimation respiratoire à portée de main.
  • Molécule déconseillée pendant la grossesse et l'allaitement.

​Contre-indications :

  • Hypersensibilité aux benzodiazépines.
  • Insuffisance respiratoire sévère.
  • Apnée du sommeil.
  • Insuffisance hépatique sévère.
  • Myasthénie se traduisant par une fatigabilité anormale des muscles s'accompagnant d'un épuisement progressif de la force musculaire générale.

Aucun commentaire pour "Benzodiazépine"

Commentez l'article "Benzodiazépine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.