BCG (vaccination antituberculeuse) : Examen médical

1

Technique médicale 

Technique de vaccination.

S'assurer préalablement que la réaction au test tuberculinique est négative.

En cas de positivité, il ne faut pas vacciner et faire une radio du thorax afin de s'assurer de l'absence de complications pulmonaires, d'une primo-infection (premier contact avec le bacille de Koch).

Le BCG se présente sous la forme d'une suspension liquidienne qu'il faut injecter par voie intra dermique (sous la peau) à raison d'une quantité de 0,005 ml au nouveau-né et de 0,1 ml au nourrisson et à l'enfant présentant une réaction négative au test tuberculinique.

L'injection du vaccin se fait dans la région deltoïdienne (épaule), elle donne lieu à la formation d'une petite pustule, puis d'une croûte pendant plusieurs semaines, parfois plusieurs mois.En cas d'apparition d'une adénite (ganglions) prenant la forme d'un abcès, il est nécessaire de la retirer chirurgicalement.Le BCG se présente également sous forme de scarifications ou par multi-ponctures. La conservation du BCG doit se faire à 4°C, et la vaccin doit d'autre part être protégé de la lumière directe. Enfin, il doit être utilisé au maximum 8 heures après sa reconstitution.

Il est nécessaire d'effectuer un test tuberculinique pour vérifier la positivation après deux à trois mois.Généralement, le test tuberculinique est moins positif après la vaccination par le BCG qu'après une primo-infection (premier contact avec le bacille de Koch.

Aucun commentaire pour "BCG (vaccination antituberculeuse)"

Commentez l'article "BCG (vaccination antituberculeuse)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.