Auscultation (définition) : Examen médical

1

Consultation médecin 

L'auscultation fait partie de la consultation médicale, qui elle-même, comprend classiquement (liste non exhaustive) :

Le fait d'appliquer directement l'oreille sur la partie à explorer (auscultation immédiate), ne se pratique plus de nos jours, sauf dans certaines circonstances. L'utilisation d'un stéthoscope placé directement sur la zone que l'on désire écouter, s'appelle l'auscultation médiate. Cette méthode d'exploration clinique, interposant le stéthoscope, entre les oreilles du praticien et le thorax d'un individu, est une idée de Laennec en 1816. Le stéthoscope avait été inventé par ce dernier, pour des raisons de pudeur. Les bruits entendus par le médecin au cours de la consultation sont :

  • Les bruits du coeur qui sont habituellement au nombre de deux : B1 et B2 correspondants à la systole, c'est-à-dire, à l'expulsion du sang en dehors du cœur. Entre les deux bruits du coeur, l'intervalle est libre de tous bruits perceptibles. Parfois le médecin peut entendre des bruits anormaux, car pathologiques :
    • Un souffle.
    • Un roulement.
    • Un frottement du péricarde.
    • Un bruit supplémentaire (galop par exemple).
  • Des bruits provenant des poumons, correspondent au déplissement de celui-ci. Il s' agit du murmure vésiculaire, qui est normalement bien entendu et anormalement remplacé par un souffle masqué par des râles bronchiques, ou des râles alvéolaires, appelés crépitants. L'auscultation permet parfois d'entendre un frottement, ou un silence ( épanchement de liquide ou d'air au niveau des plèvres). Le râle est un bruit anormal, sorte de très léger ronflement, qui est entendu pendant la respiration.
  • Le passage du sang à l'intérieur d'une artère, et plus rarement d'une veine, est susceptible d'être à l'origine d'un souffle entendu également au moment de l'auscultation. Celui-ci est plus ou moins intense, selon le degré de rétrécissement, ou de communication anormale. Chez la femme enceinte, les bruits du coeur du fœtus sont également entendus.
  • Le péristaltisme intestinal (contractions des intestins), est source de bruits perçus par l'auscultation. Il s' agit entre autres ,des borborygmes. Les borborygmes sont produits par les gaz intestinaux, à l'intérieur des intestins.

Aucun commentaire pour "Auscultation (définition)"

Commentez l'article "Auscultation (définition)"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.