Athérosclérose : Symptômes

Physiopathologie 

Le dépôt de corps gras, commence dans la couche profonde de l'intima puis s'épaissit en accueillant en son sein, un grand nombre de fibres élastiques. Conjointement, on observe une diminution du volume des cellules conjonctives, et un processus de calcification (dépôt de carbonate de calcium et de cristaux de cholestérol LDL) s'étendant en direction de la média (deuxième paroi de l'artère). 

Ce processus, par épaississement et envahissement de la lumière artérielle, est susceptible d'entraîner une oblitération des artères, dont les principales intéressées sont avant tout, les zones de bifurcation artérielle où les plaques d'athérome peuvent se construire :

  • Les artères coronaires.
  • Les artères carotides internes qui permettent la vascularisation du cerveau.
  • L'aorte dans son ensemble.
  • Les artères cérébrales.
  • Les artères des membres (artère iliaque, artère fémorale).

Diagnostic différentiel 

L'athérosclérose ne doit pas être confondue avec l'artériosclérose qui désigne plus spécifiquement un vieillissement « normal » de la paroi des artères touchant essentiellement les artères musculaires et les artères rénales (néphroangiosclérose).

 

Aucun commentaire pour "Athérosclérose"

Commentez l'article "Athérosclérose"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.