Astragale : Symptômes

1

Physiologie 

L'astragale est un os court ayant la forme d'une poulie et appartenant au pied. Il est situé entre l'extrémité inférieure de la jambe et le calcanéum. Celui-ci constitue le sommet de la voûte du tarse jouant un rôle primordial dans les mouvements de flexion-extension du pied, qui consiste à arrondir celui-ci, c'est-à-dire à rapprocher les doigts de pied vers le talon. L'extension est le mouvement inverse.

Physiopathologie 

Les pathologies concernant l'astragale (liste non exhaustive) sont :

  • Les fractures de l'astragale sont le plus souvent le résultat d'un traumatisme violent (football, accident de la voie publique). Leur traitement nécessite une réduction externe (chirurgie orthopédique), et une immobilisation (plâtre ou plus récemment résine synthétique), qui est quelquefois effectuée à l'aide d'un matériel orthopédique. Les complications inhérentes à la fracture de l'astragale sont avant tout dues à la non-consolidation de la fracture et secondairement à une arthrose de la cheville. Quelques malades présentent également une destruction du tissu osseux composant l'astragale (nécrose).
  • L'enfoncement de l'astragale constitue une autre pathologie de cet os. La mesure de l'angle de Bôhler permet de poser le diagnostic d'enfoncement de l'astragale. Il s'agit d'un angle ouvert vers l'arrière et constitué par le croisement d'une ligne qui longe la face supérieure de la grande tubérosité du calcanéum, et d'une autre ligne qui joint le point le plus haut de l'astragale et le point le plus haut de la grande apophyse de l'astragale.
  • Le pied convexe congénital (en anglais congenital convex pes valgus) correspond à une variété de pied-bot comparable au pied talus valgus. Dans ce cas, l'avant-pied est relevé et la plante du pied regarde en dehors (flexion dorsale et abduction). Au cours de cette malformation l'astragale est en extension, c'est la raison pour laquelle on parle d'équinisme sur le tibia. Cette malformation se rencontre au cours de certains syndromes (trisomies 13-15 et 18). 
  • Le pied-bot est une déformation permanente du pied caractérisée par la rétraction de certains tendons et muscles, associée à des malformations osseuses entraînant un appui du pied sur le sol, appui qui n'est plus normalement réparti sur la région plantaire par ses points de contact normaux.
  • La fracture du tubercule postéro-latéral de l'astragale est une fracture due à un traumatisme alors que le pied est en flexion plantaire, ce qui exerce une contrainte sur le tubercule de l'astragale par l'intermédiaire du bord postérieur de l'extrémité inférieure du tibia. Ce type de fracture survient généralement à la suite d'un saut brutal sur l'avant-pied, ou sur les orteils. C'est le cas par exemple, du joueur de basket-ball ou de tennis, qui retombe mal sur son pied. Cette variété de fracture peut également survenir plus particulièrement chez les individus habitués à marcher sur la pointe des pieds, et qui présentent une élongation des tubercules astragaliens latéraux que l'on appelle également le processus de Stieda. La douleur et l'oedème sont localisés en arrière de la cheville. Il s'agit des deux principaux symptômes survenant au cours de la fracture du tubercule postéro-latéral de l'astragale. A cela s'ajoute une difficulté à la marche essentiellement en pente. La descente des escaliers est également difficile. L'examen du patient montre la présence d'une chaleur locale relativement modérée mais pas dans tous les cas. Si l'on tente de faire faire une flexion plantaire du pied au patient, ou une dorsiflexion du gros orteil, ce mouvement entraîne l'apparition d'une douleur. La radiographie de profil de la cheville confirme le diagnostic. Le traitement de la fracture du tubercule postéro-latéral de l'astragale nécessite une mobilisation (par plâtre ou par résine) pendant quatre semaines à un mois et demi. En cas de persistance de la douleur et de l'inflammation, il est quelquefois nécessaire de pratiquer une infiltration de corticoïdes. Certains spécialistes en rhumatologie, préfèrent injecter des anesthésiques locaux qui semblent plus efficaces. Plus rarement, une intervention chirurgicale est indiquée. Elle consiste à exciser le tubercule latéral.
  • Le terme talus désigne également la flexion dorsale trop importante de l'articulation tibio-astragalienne.

Aucun commentaire pour "Astragale"

Commentez l'article "Astragale"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.