Asthme et aspirine : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes de l'asthme sont :

  • Une rhinite (inflammation de la muqueuse du nez) entraînant une modification du calibre des vaisseaux à ce niveau
  • Une rhinosinusite (inflammation des sinus) avec des polypes nasaux.

L'asthme d'allure évolutive pour lequel une infime quantité d'aspirine entraîne d'autres signes sont :

  • Une congestion des yeux.
  • Une congestion du nez.
  • Une obstruction des voies aériennes.

Il semble qu'il existe un «croisement» (c'est-à-dire une probabilité importante) entre l'aspirine et d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (ne contenant pas de cortisone).

Ces molécules sont :

  • L'indométacine.
  • Le fénoprofène.
  • Le naproxène.
  • Le zomépirac sodique.
  • L'acide méfénamique.
  • L'ibuprofène.
  • ​La phénylbutazone.
  • L'aétaminophène.
  • Le salicylate de sodium.
  • Le salicylate de choline.
  • Le salicylamide.
  • Les propoxyphènes semblent mieux tolérés.

Enfin, il existe une discussion sur l'éventualité d'une allergie croisée entre l'aspirine et la tartrazine, ainsi que d'autres colorants.

Physiopathologie 

On appelle syndrome de Widal, une crise d'asthme apparaissant après l'absorption d'aspirine. Cette affection survient essentiellement chez l'asthmatique chronique (de longue durée), présentant également une polypose (présence de polypes) dans le nez, et les sinus.

Aucun commentaire pour "Asthme et aspirine"

Commentez l'article "Asthme et aspirine"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.