Astéréognosie : Symptômes

1

Physiopathologie 

Il s'agit d'un syndrome sensitif, s'accompagnant d'un affaiblissement de la discrimination tactile (difficulté à préciser la forme, la consistance d'un objet) s'associant à une altération du sens des attitudes entre autres.

Le patient conserve néanmoins la sensation du froid, de la douleur, du chaud et celle du diapason. Cette pathologie s'associe le plus souvent à un syndrome (ensemble de symptômes) pariétal (en anglais parietal lobe syndrome), dû à une lésion du lobe pariétal du cerveau (lobe situé sur le côté et légèrement au-dessus). Au cours de cette affection, le patient n'intègre plus les messages provenant de la périphérie. Il est désorienté par les messages qu'il ne comprend pas avec précision.

D'autre part, il n'a plus une notion exacte de son propre corps, et ses gestes ne sont pas bien adaptés au but recherché. On parle d'apraxie constructive et idéomotrice. En dehors d'une hypotonie (perte de tonus) des muscles, le patient présente une ataxie, c'est-à-dire une incoordination des mouvements. Les symptômes survenant au cours de cette pathologie se localisent à la moitié du corps opposée à la lésion.

 L'astéréognosie est l'élément essentiel de ce syndrome. On parle de troubles du schéma corporel.

L'hémiplégie est la paralysie partielle ou totale de la moitié du corps. Autrement dit, il s'agit d'une paralysie affectant la moitié gauche, ou la moitié droite du corps. Pour Pierre Marie et Foix, il s'agit d'une « atteinte dimidiée de l'organisme ». Plus précisément, une hémiplégie atteint une ou plusieurs parties du corps en même temps. C'est ainsi qu'il existe des hémiplégies :

  • D'un membre supérieur.
  • Du visage.
  • D'un membre inférieur mais, et c'est important à souligner, toujours d'un seul côté de l'organisme.

Il est également possible d'observer des hémiplégies touchant l'ensemble de la moitié du corps. On distingue classiquement deux variétés d'hémiplégies :

  • L'hémiplégie spasmodique, au cours de laquelle les muscles touchés sont raides.
  • L'hémiplégie flasque, au cours de laquelle la palpation du patient montre des muscles mous, et hypotoniques (affaiblis).

Aucun commentaire pour "Astéréognosie"

Commentez l'article "Astéréognosie"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.