Arthrose : Cause

Cause 

Les arthroses secondaires (dont on connaît l'origine) peuvent être dues à :

  • Des traumatismes à répétition d'une intensité plus ou moins forte.
  • Des antécédents familiaux.
  • Une inégalité de longueur des membres.
  • Une déformation.
  • Une laxité (élasticité) ligamentaire trop importante.
  • Un métabolisme (fonctionnement au sens large) osseux défectueux.
  • Un taux excessif de cuivre dans le sang.
  • Différentes maladies héréditaires.
  • Des maladies endocriniennes (dérèglements hormonaux) comme l'hyperparathyroïdie (excès de sécrétion d'hormone parathyroïdienne dans le sang).
  • Un diabète sucré (taux trop élevé de sucre dans le sang).
  • L'obésité.
  • L'hypothyroïdie (insuffisance de sécrétion de la glande thyroïde).
  • L'hémochromatose (taux trop élevé de fer dans le sang).
  • Une maladie entraînant des dépôts de calcium.
  • Des antécédents de fracture..
  • Une infection
  • La goutte.
  • La polyarthrite rhumatoïde.
  • La maladie de Paget.
  • L'arthropathie nerveuse.
  • Des maladies rares de type Kashin-Beck.
  • La maladie de Mseleni.
  • Des engelures.
  • Une maladie touchant l'hémoglobine (hémoglobinopathie).

De cette longue liste, il faut essentiellement retenir la notion de traumatisme important et de surmenage articulaire qui sont les deux facteurs essentiels de risques de survenue d'arthrose. Il faut également ajouter à ceci, une diminution de l'activité physique à l'origine d'une baisse du débit sanguin des muscles, et donc d'un déficit d'oxygénation du cartilage, et des surfaces osseuses supportant ce cartilage. C'est la raison pour laquelle, une activité sportive minimum est nécessaire pour maintenir le plus longtemps possible un métabolisme (fonctionnement au sens large du terme) le plus normal possible du cartilage (voir traitement).

D'autre part, l'instabilité d'une articulation peut constituer à elle seule une cause de détérioration du cartilage. Enfin, une longue étude effectuée aux États-Unis a permis de démontrer que chez les individus qui étaient socialement isolés, et qui présentaient une arthrose, des appels téléphoniques réguliers par un interlocuteur entraîné se sont montrés aussi efficaces que les anti-inflammatoires non stéroïdiens (sans cortisone) quant à la réduction de la douleur. Ceci souligne l'importance des facteurs psychologiques et sociaux, dans la survenue des douleurs de l'arthrose.

1 commentaire pour "Arthrose"

Portrait de Claire Lechaine
J'aime 0

L’arthrose est la maladie chronique la plus fréquente. Pourtant on sait juste que c’est un problème de cartilage et d’articulation sans savoir grand-chose.

Commentez l'article "Arthrose"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.