Arthropathie neurogène

Grec : arthron : articulation et pathê : maladie.

Définition 

L'arthropathie ou arthrite neurogène est une affection du tissu osseux due à une atteinte du tissu nerveux en général, soit celui entrant dans la composition des nerfs périphériques, soit dans celle du système nerveux central proprement dit. il s'agit d'une arthrite destructrice progressive se caractérisant par une perte de la sensation douloureuse et une déformation parfois très importante de l'articulation.
On constate d'autre part une atteinte de la sensibilité profonde à la douleur et à la température.

Généralités 

Une arthropathie est le terme générique utilisé pour désigner une articulation malade. L'arthropathie nerveuse se caractérise par une atteinte des articulations qui s'observe dans certaines affections secondaire à une atteinte du tissu nerveux en général soit celui composant les nerfs périphériques soit du système nerveux central proprement dit.

Quelquefois le terme de fracture luxation de l'articulation de Lisfranc a été utilisé pour décrire les modifications qui surviennent au niveau des articulations tarsométatarsiennes, modifications allant dans le sens de la destruction du tissu osseux.

Épidémiologie 

Les arthrites neurogènes concernent le plus souvent le diabétique. Une incidence de 0,5 % a été signalés lors d'études récentes. Le plus souvent cette maladie atteint les patients âgés de plus de 50 ans et après plusieurs années de diabète.
Ce sont les articulations du tarse (milieu du pied) et tarsométatarsienne (milieu-arrière du pied) qui sont le plus souvent concernées. Les autres articulations sont les métatarsophalangiennes et la tibioastragalienne (cheville-pied). Les genoux et la colonne vertébrale sont plus rarement concernées par l'arthrite neurogène. Pour environ 1/5 des patients on constate une atteinte simultanée des deux pieds. D'abord l'articulation concernée par l'arthropathie neurogène commence par présenter des modifications anatomiques. En effet il s'élargit tout d'abord progressivement à cause de l'apparition d'excroissances osseuses (apposition de tissu osseux supplémentaire). Les épanchements articulaires jouent également un rôle dans ce sens.

Historique 

Les arthropathies neurogènes ont été décrites pour la première fois par Jean Martin Charcot en 1868 chez les patients souffrant de tabès.

Aucun commentaire pour "Arthropathie neurogène"

Commentez l'article "Arthropathie neurogène"