Arachnoïde

Grec : arakhnê : araignée et eidos : forme.

Définition 

L'arachnoïde est l'une des trois méninges, située entre la dure-mère et la pie mère, et séparée de la pie-mère par l’espace sous arachnoïdien (qui contient le liquide céphalorachidien).

                                                                              

Classification 

On distingue plusieurs variétés d'arachnoïdite selon la topographie :

  • L'arachnoïdite fronto-rolandique qui entraîne l'apparition de paralysie de la moitié du corps, ainsi que des convulsions.
  • L'arachnoïdite de la fosse cérébrale postérieure, appelée également arachnoïdite de la grande citerne. Les patients atteints par cette affection, présentent un syndrome (ensemble de symptômes) traduisant l'apparition d'une compression de la moelle épinière, associé à une dissociation albumino- cytologique à l'intérieur du liquide céphalo-rachidien. Cela signifie qu'il existe une perturbation dans les concentrations d'albumine, et l'apparition de cellules anormales à l'intérieur de ce liquide. Plus précisément, l'augmentation de la quantité d’albumine dans le liquide céphalo-rachidien (liquide du système nerveux, cerveau et moelle épinière) est associée à de très petite quantité de cellules dans ce liquide. Les examens complémentaires permettant de mettre en évidence l'arachnoïdite de la fosse cérébrale postérieure, sont avant tout la myélographie (radio de la moelle après opacification) qui est susceptible de montrer une image caractéristique que les spécialistes appellent des opacités en chapelets. Dans certains cas, le diagnostic de cette affection n'est posé qu'au moment de l'intervention chirurgicale.
  • L'arachnoïdite opto-chiasmatique entraîne l'apparition d'une baisse de la vue, et un rétrécissement concentrique du champ visuel, associé à un scotome (lacune dans le champ visuel) central. Certains individus souffrants d'arachnoïdite optochiasmatique, ont un oedème de la papille qui évolue vers une atrophie optique. La papille est une zone circulaire de l’oeil correspondant à la naissance du nerf optique. Elle se situe sur la rétine, à l’endroit où se réunissent les fibres optiques provenant des cellules ganglionnaires nerveuses (couche de cellules permettant aux rayons lumineux d’être captés puis transformés en influx nerveux pour gagner le cerveau). Dans certains cas, on constate l'apparition de signes traduisant une tumeur de l'hypophyse.
  • L'arachnoïdite lombaire adhésive est le résultat de multiples interventions destinées à traiter une hernie discale. L'injection répétitive des substances de contraste, ou des médicaments à l'intérieur du canal rachidien, c'est-à-dire dans le canal où se trouve la moelle épinière, aboutissent également à l'apparition d'arachnoïdite lombaire adhésive. Ce type de maladie se traduit par l'apparition de lombalgies difficiles à traiter, voire rebelles à un ensemble de traitements destinés à venir à bout de la lombalgie (douleurs situées en bas de la colonne vertébrale). Chez certains patients, on constate apparition d'un syndrome de la queue-de-cheval (plus ou moins complets). Ce syndrome regroupe un ensemble de symptômes, dus à la compression des nerfs constituant la queue-de-cheval, qui est la partie terminale de la moelle épinière constituée des trois dernières racines lombaires, c’est-à-dire des nerfs sacrés et coccygiens qui descendent en paquet sous la partie terminale de la moelle épinière. Les racines nerveuses sont la première partie d’un nerf sortant de la colonne vertébrale. Le traitement de l'arachnoïdite lombaire adhésive, est particulièrement difficile. Certains spécialistes tentent des injections intrathécales, c'est-à-dire à l'intérieur de l'arachnoïde des médicaments contenant de la cortisone ce qui n'est pas toujours efficace.

Anatomie 

L’arachnoïde est une membrane molle, ne contenant pas de vaisseaux.

Les méninges sont constituées de trois enveloppes recouvrant le système nerveux central (cerveau et moelle épinière). Ce sont, de l’extérieur vers l’intérieur :

  • La dure-mère, ou pachyméninge (méninge dure) : méninge épaisse et fibreuse, dont le rôle est de protéger l’encéphale (partie du système nerveux contenu dans la boîte crânienne : celui-ci comprend le cerveau, le cervelet, et le tronc cérébral, qui est le segment supérieur de la moelle épinière). La dure-mère, située juste au-dessous de la boîte crânienne, sépare ces structures nerveuses de l’os.
  • L’arachnoïde est la membrane intermédiaire, appelée ainsi pour sa ressemblance avec une toile d'araignée.
  • La pie-mère, très fine et vascularisée qui recouvre directement le tissu nerveux.

Aucun commentaire pour "Arachnoïde"

Commentez l'article "Arachnoïde"