Apnée du sommeil : Traitement

Traitement 

Médication

Bien qu’il n’existe aucun médicament spécifique pour traiter les apnées du sommeil, d’autres solutions s’offrent au patient pour en finir avec ce trouble.

On évoquera notamment des corticoïdes, afin de soulager une éventuelle rhinite allergique, ou encore des antireflux (médicament contre les reflux gastriques) pour soulager les patient souffrant de reflux gastro-oesophagiens.

 

Comment stopper les apnées du sommeil ?

Cependant, afin de traiter réellement les apnées du sommeil, d’autres techniques devront être mises en places.

La plus courante est le « traitement par ventilation à pression positive continue » (PPC ou CPAP). Ce traitement consiste à apposer un masque sur son visage durant la nuit, afin de recouvrir la bouche et le nez. L’appareil auquel le masque est relié insuffle de l’air continuellement par le nez et garde ainsi les voies respiratoires grandes ouvertes pendant toute la durée du sommeil. Aucune obstruction n’est alors possible et donc aucune apnée non plus.
Un temps d’adaptation peut cependant être nécessaire au patient pour s’habituer à dormir avec le masque. Il est également important de ne pas attendre de résultats immédiats. Ces derniers seront visibles à partir de la 4ème semaine de traitement environ, et à condition de toujours porter le masque durant la nuit.

On pourra également se voir prescrire une gouttière buccale. Ce dispositif, également appelé « orthèse d’avancée mandibulaire », est moulé sur les dents inférieures du patient et permet de maintenir la mandibule et la langue légèrement vers l’avant. Le passage de l’air est ainsi facilité et les apnées diminuées.
Bien que ce dispositif soit plus facile d’adaptation, son efficacité reste moindre comparée au traitement par ventilation à pression positive continue.

 

La chirurgie pour les cas les plus graves

Dans les cas les plus graves ou si le PPC n’est pas toléré, des traitements chirurgicaux peuvent être envisagés.

La trachéotomie par exemple, est une intervention chirurgicale consistant à « percer » la trachée, créant une ouverture sur l’extérieur dans laquelle l’air peut circuler. Les apnées sont ainsi immédiatement traitées. Cependant, la trachéotomie est une intervention lourde et nécessite une réflexion approfondie du patient avant d’y avoir recourt.

On pourra également parler de chirurgie du nez et des sinus, d’uvulo-palato-pharyngoplastie (ablation de la luette et d’une partie du palais mou) ou encore d’amygdalectomie (ablation des amygdales) et d’adénoïdectomie (ablation des végétations adénoïdes).

Aucun commentaire pour "Apnée du sommeil"

Commentez l'article "Apnée du sommeil"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.