Aphte : Symptômes

Symptômes 

Les symptômes des aphtes sont :

  • Apparition d'une vésicule, qui se transforme progressivement en une érosion de forme arrondie, ou ovale, et de coloration jaunâtre, comportant des bords nets entourés d'un liseré rouge (qui traduit l'inflammation de la lésion).
  • La douleur due aux aphtes est vive, et survient au contact d'aliments, ou lors de mouvements de la bouche (pour parler, déglutir).

Physiopathologie 

Les pathologies s'accompagnant d'aphtes sont (liste non exhaustive) :

  • L'aphte le plus répandu (vulgaire) est constitué par l'apparition d'aphtes dans la bouche de façon épisodique, récidivante, chez l'enfant et l'adulte, évoluant par poussées.
  • La grande aphtose, plus rare, appelée également maladie de Behçet, ou trisyndrome, est une maladie grave, se caractérisant essentiellement par trois types de symptômes :
    • Des aphtes buccaux.
    • Des aphtes génitaux.
    • Des lésions oculaires.
  • L'aphte de Bednar, constitué par des taches jaunes sur le palais, est susceptible d'entraîner à la longue, une ulcération (destruction plus ou moins profonde de la muqueuse).
  • L'aphtose bipolaire, appelée également aphtose de Neumann, correspond à une forme mineure de la maladie de Behçet.
  • Les aphtes liés à la maladie de Crohn (maladie inflammatoire de l'intestin, caractérisée par des rechutes, et des rémissions, d'origines inconnues).
  • Les aphtes associés à la maladie cœliaque. Cette maladie provoque des modifications de la muqueuse de l'intestin grêle, entraînant des troubles digestifs lors de l'introduction des farines dans l'alimentation des nourrissons (aux alentours de deux à quatre mois).
  • Les aphtes associés à un lichen plan, qui est une dermatose (maladie de peau) apparaissant entre 30 et 60 ans, et se caractérisant par de petites taches saillantes, dont on ne connaît pas la cause.
  • Le pemphigus, il s'agit d'une dermatose se caractérisant par l'apparition de bulles à l'intérieur de l'épiderme (couche superficielle de la peau). Celles-ci finissent par se rompre, et laissent la place à des lésions cutanées douloureuses, à type d'érosion. Cette dernière, appelée également exulcération, est une perte de substance très superficielle de la peau, ou d'une muqueuse.
  • Les aphtes liés à une allergie médicamenteuse.
  • Les aphtes liés à une ectodermose érosive pluriorificielle, qui se caractérise par une infection qui touche le sujet jeune, accompagnée d'une atteinte de la bouche, des conjonctives, et des muqueuses génitales, et associée à une inflammation de l'urètre (urétrite), et à une atteinte sévère de l'état général.
  • Les aphtes associés à un cancer.
  • Les aphtes associés à une leucémie : maladie appelée également cancer du sang, ou leucose aiguë des organes hématopoïétiques (sang, rate, ganglion, moelle osseuse), caractérisée par une production exagérée de précurseurs des globules blancs («bébés» globules blancs) dans la moelle osseuse, et le sang.
  • Le sarcome de Kaposi, cette maladie cutanée est caractérisée par des plaques rouges, violettes ou noires, causées par une agglomération des vaisseaux des nodules (petites "boules") durs, violacés, et un œdème (gonflement) souple ou dur.

Aucun commentaire pour "Aphte"

Commentez l'article "Aphte"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.