Aphasie de Broca : Symptômes

1

Symptômes 

Deux traits essentiels sont nécessaires pour porter le diagnostic d'aphasie de Broca.
Tout d'abord l'expression orale doit être peu fluente (voir fluence verbale) et le patient doit souffrir de troubles de l'articulation.

D'autre part, quelquefois l'effondrement de l'affluence verbale se traduit par un mutisme (le sujet reste muet) ou alors émet quelques sont inarticulés ou quelques phrases brèves toujours les mêmes. Il s'agit de troubles de l'expression et de l'articulation (anarthrie) qui constituent les symptômes dominant  la clinique de l'aphasie de Broca et qui est bien mise en évidence par l'étude de la parole répétée.

D'autres difficultés apparaissent surtout quand le patient s'exprime de manière spontanée. L'individu concerné par l'aphasie de Broca nécessite des efforts très importants (pour les neurologues et les neuropsychologues efforts d'initiation), susceptibles de se limiter à une stéréotypie. Le terme stéréotypie désigne la répétition des mêmes paroles, en ce qui concerne la stéréotypie verbale ou à des formules automatiques.
Une autre caractéristique de l'aphasie de Broca est la lenteur de la parole, le fait que celle-ci soit laborieuse et dysprosodique (perturbation de la tonalité de la phrase).
Les patients concernés par l'aphasie de Broca présentent des transformations phonétiques au premier plan. Celles-ci masquent le plus souvent des paraphasie phonémiques. Les paraphasies phonémiques deviennent de plus en plus nette au cours de la récupération.
le manque du mot est une autre caractéristique de l'aphasie de Broca. Son intensité est variable intéressant essentiellement le langage spontané.
Si on demande un patient de dénommée quelque chose (dénomination fermait la parenthèse on constate une amélioration à condition de lui prononcer la première syllabe ou éventuellement déboucher les mouvements des lèvres.
Une perturbation du langage particulièrement importante à retenir, en ce qui concerne l'aphasie de Broca est celle de la répétition. Il s'agit avant tout d'une anormalité concernant la répétition des mots et des phrases dont l'expression spontanée est déjà perturbée au départ. Ce sont avant tous les mots grammaticaux et des phrases compliquées (structures syntaxiques complexes) qui sont concernés.

On décrit par ailleurs, au cours de l'aphasie de Broca, des troubles de la lecture et une agraphie (impossibilité d'écrire). De manière spontanée le patient peut juste écrire son nom.

La dictée est également perturbée mais à l'opposé la copie est relativement préservée.
En ce qui concerne la lecture à voix haute et la compréhension écrite celles-ci sont mauvaises. Mais les performances sont meilleures pour les mots isolés que pour les phrases. La difficulté s'aggravant avec le degré de complexité syntaxique.
On constate, dans l'écriture, une réduction de la production, un  agrammatisme, des troubles du graphisme et des paragraphies.
L'écriture spontanée et l'écriture dictée par rapport à la copie est également perturbée.
L'écriture des caractères est tellement difficile à tel point que ceux-ci sont quelquefois méconnaissables. Néanmoins si l'on peut analyser l'écriture et les paragraphies littérales on constate généralement le type dysorthographique et l'oubli de lettres dans les mots.

L'évolution est plus mauvaise pour l'écriture que pour les performances du langage orale mais ce n'est pas une règle générale.

La compréhension orale est perturbée. Ainsi si l'on demande au patient de toucher successivement différentes parties de son corps, on constatera de nombreuses erreurs.

L'aphasie de Broca ces le plus souvent suite à une aphasie globale ou à un mutisme. Son évolution se caractérise par la récupération progressive des mots concrets et le développement d'un agrammatisme se caractérisant par des phrases courtes (style télégraphique).

Les troubles neurologiques associés comportent, dans les trois quarts des cas une hémiplégie ou une hémiparésie brachio-faciale sensitivo-motrice droite, une apraxie idéomotrice de la main gauche et dans les 4/5 des cas une apraxie bucco-faciale.

Sur le plan psychologique la prise de conscience des difficultés langagières et graphiques aboutissent à l'apparition de véritables états dépressifs confrontés aux échecs à répétition dans les tentatives de communication avec l'entourage.

Sur le plan thérapeutique il est nécessaire de prendre en charge ces troubles psychiatriques car ils sont susceptibles de venir interférer les performances de récupération.

Dans certains cas l'évolution se fait vers une anarthrie pure avec désintégration phonétique qui survient rarement d'emblée et caractérisant l'étape ultime d'une aphasie de Broca.

 

1 commentaire pour "Aphasie de Broca"

Portrait de Guillermain Jean-Claude
J'aime 0

Bonsoir
Ayant passé une IRM, mais étant aphasique, est-ce que ça ne vient pas du Stress?
Namasté.

Commentez l'article "Aphasie de Broca"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.