Antidiurétique hormone : Symptômes

1

Physiologie 

On qualifie d'antidiurétique, une hormone fabriquée par les neurones (cellules nerveuses) de l'hypothalamus (zone du cerveau située à la base de celui-ci), et qui favorise la réabsorption de l'eau.

Cette hormone est ensuite stockée dans l'hypophyse, et agit au niveau des reins, permettant ainsi une concentration accrue des urines.

C'est l'hypovolémie (diminution de la quantité de liquide circulant dans les vaisseaux), et la diminution de la pression s'exerçant à l'intérieur des vaisseaux qui entraînent la sécrétion accrue d'hormone antidiurétique.

Le manque d'hormone antidiurétique entraîne un diabète insipide (émission importante d'urine, polyurie), et une soif intense et impérieuse (polydipsie).

Physiopathologie 

Le syndrome de Schwartz-Bartter, se caractérise par une diminution importante du sodium dans le sang, et une diminution de la quantité des urines.

Ce syndrome est consécutif à la sécrétion anormalement élevée d'hormone antidiurétique.

Autres articles sur le sujet "Antidiurétique hormone"

Aucun commentaire pour "Antidiurétique hormone"

Commentez l'article "Antidiurétique hormone"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.