Angor de Prinzmetal : Symptômes

1

Symptômes 

Les symptômes de l'angor de Prinzmetal sont :

  • Constriction.
  • Angoisse.
  • Sensations douloureuses très désagréables dans la poitrine, il s'agit de douleurs susceptibles d'irradier vers le cou, la mâchoire inférieure, les poignets, les bras.
  • Ces crises sont de nature constrictive et violente, s'associant à une angoisse poignante, et quelquefois à une impression de mort imminente.

Le patient présente des épisodes d'angine de poitrine même pendant le repos, on parle alors d'angine de décubitus. Les douleurs surviennent le jour et la nuit, et parfois à l'effort.

Physiopathologie 

La symptomatologie douloureuse (les douleurs que présente le patient), est le résultat d'une mauvaise irrigation du cœur, et plus précisément des muscles constituant le cœur, c'est-à-dire le myocarde. Ce phénomène appelé ischémie est secondaire à une diminution du passage du sang à l'intérieur des coronaires qui sont les artères permettant la vascularisation du myocarde.

Selon le type d'angor, les douleurs, résultat de l'ischémie, s'expliquent par un effort plus ou moins violent, telles qu'une marche, une montée d'escalier (angor d'effort), un spasme des coronaires. Parfois aucune explication n'est retrouvée à cette symptomatologie douloureuse (ensemble de douleurs).

L'angine de poitrine s'explique par l'atteinte liée à un processus athéromateux d'une ou de plusieurs coronaires. Le terme d’athérome artériel, désigne l'atteinte d’une artère, se caractérisant par le dépôt au niveau de l'endothélium (tissu recouvrant l’intérieur de l’artère), de plaques jaunâtres constituées de dépôt lipidique (variété du corps gras) de cholestérol.

Ces plaques sont visibles sur la paroi de l’artère en formant des taches de coloration blanchâtre voire jaunâtre, en relief par rapport au reste de l’artère qui est lisse. Les plaques ont un diamètre variable, pouvant aller de quelques mm à plusieurs centimètres. Ces petits amas graisseux, sont susceptibles d’entraîner des micro ulcérations (sortes de petites plaies) pouvant également se calcifier par dépôts de minéraux.

Ce processus aboutit à l’athérosclérose qui correspond à une variété de durcissement de l’artère, accompagnée d’une modification de celle-ci, et d’une prolifération des fibres musculaires lisses et de fibres de collagène (variété de protéines entrant dans la composition de certains tissus et participant à leur  maintien).

L'artère, généralement le plus souvent atteinte, l'interventriculaire antérieure et la circonflexe sont des branches de la coronaire gauche. Le processus athéromateux se situe près de l'origine de l'artère coronaire.

Aucun commentaire pour "Angor de Prinzmetal"

Commentez l'article "Angor de Prinzmetal"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.