Angéite granulomateuse nécrosante : Traitement

1

Traitement 

Le traitement de l'angéite granulomateuse nécrosante consiste à utiliser de la cortisone isolée permettant une amélioration symptômatique (des signes), mais ne modifiant pas le pronostic de la maladie.

Il est désormais établi que le traitement de choix est l'administration de cyclophosphamide (immunosuppresseur) à la dose de 2 mg par kilo et par jour par voie orale.

La surveillance de ce traitement repose sur le contrôle du taux de globules blancs. La quantité de ce médicament doit être diminuée lorsque les leucocytes sont inférieurs à 3.000 par mm³, ou bien quand les polynucléaires (qui sont d'autres globules blancs) sont inférieurs à 1500 par micron-litre.

D'après les docteurs Antony et Fauci, le cyclophosphamide doit être poursuivi pendant un an à compter du début de la rémission complète, puis ensuite diminuée progressivement et arrêtée.

Au début du traitement par ce médicament, la cortisone peut être associée à de la prédnisone à la dose de 1 mg par kilo et par jour, le premier mois. Cette corticothérapie, est ensuite prescrite à jours alternés, avant d'être progressivement diminuée, puis arrêtée, au bout d'environ 6 mois. Grâce à ce type de traitement, le pronostic de l'angéite granulomateuse nécrosante, est devenu excellent. Il existe cependant des risques de rechute tardive chez environ 50 % des patients. Une insuffisance rénale, une surdité, des sténoses (rétrécissements) de la trachée, ou des problèmes de sinusite chronique, sont cependant possibles par la suite. Des cystites peuvent apparaître chez de nombreux patients à la suite de ce traitement, mais elles sont le résultat des effets secondaires de la corticothérapie.

Aucun commentaire pour "Angéite granulomateuse nécrosante"

Commentez l'article "Angéite granulomateuse nécrosante"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.