Angéite granulomateuse nécrosante : Examen médical

1

Examen médical 

L'atteinte rénale, se traduit par la présence dans les urines de protéines (protéinurie) et de sang (hématurie). Elle évolue vers une insuffisance rénale (les reins ne remplissent plus leur fonction d'élimination des déchets) qui s'aggrave rapidement. Devant un tel tableau clinique, il convient d'envisager une biopsie rénale qui met parfois en évidence des lésions glomérulaires caractéristiques (les glomérules sont les unités anatomiques et fonctionnelles du rein jouant un rôle de filtration).

Les examens complémentaires et les radiographies pulmonaires, révèlent des images typiques ainsi que des nodules que l'on appelle «en lâcher de ballons » pouvant être parfois confondus avec un cancer des poumons.

Dans le même registre, l'examen du liquide de lavage des bronches et des alvéoles (lavage bronchoalvéolaire) des patients atteints de l'angéite granulomateuse nécrosante, révèle un taux de polynucléaires neutrophiles (type de globules blancs) élevés.

Analyses médicales 

Les analyses mettent en évidence :

  • Dans les urines, on note la présence :
    • D'albumine.
    • De globules rouges.
    • De cylindres dans les sédiments. Ces derniers sont constitués par une agglutination de protéines de différentes origines (anciens globules rouges, anciens globules blancs, et autres protéines) qui vont se rassembler sous forme de petits cylindres, et tomber au fond du récipient contenant les urines du malade. Chaque type de cylindre, oriente vers une variété de maladie des reins (néphropathie). Ainsi, d'anciens globules rouges indiquent que les reins ont souffert d'une atteinte des glomérules, d'anciens globules blancs orientent vers une maladie inflammatoire.
  • Dans le sang, on retrouve assez fréquemment :
    • Une anémie.
    • Une augmentation des globules blancs.
    • Une augmentation des plaquettes.
    • D'autre part, la vitesse de sédimentation est élevée. 
    • Les immunoglobulines IgA sont augmentées.
    • Mais c'est la présence d'auto-anticorps appelés ANCA (de l'anglais Anti Neutrophil Cytoplasmic Antibody), anticorps dirigés contre le cytoplasme de certains globules blancs (les polynucléaires neutrophiles) qui orientent réellement le diagnostic.

Les techniques employées pour détecter ces autos-anticorps sont l'immunofluorescence ou ELISA.

Aucun commentaire pour "Angéite granulomateuse nécrosante"

Commentez l'article "Angéite granulomateuse nécrosante"

Les textes que vous publiez via ce formulaire sont accessible à tous, et sont susceptibles de constituer des données sensibles. Soyez en conscient lorsque vous rédigez vos messages : vous êtes responsable des informations personnelles que vous divulguez.